Grange Bhérer : Michel Couturier pas surpris par la décision du ministère

Par Victor Carré 11:59 AM - 4 juillet 2024
Temps de lecture :

Le 27 juin dernier, un avis d’intention a été signé par le ministre de la Culture dans le but de protéger la Grange Bhérer à Cap-à-L’Aigle. Photo archives

Le maire de La Malbaie, Michel Couturier, est loin d’être étonné de la décision du ministère de la Culture et des Communications de vouloir classifier la Grange Bhérer comme immeuble patrimonial.

« Ce n’est pas une surprise », a-t-il mentionné au Charlevoisien lorsque questionné sur l’avis d’intention signé par le ministre Mathieu Lacombe dans le but de protéger le bâtiment situé au 214 rue Saint-Raphaël.

Il estime toutefois que si la Ville doit gérer à elle seule la réfection de l’édifice de près de 200 ans, ce sera une « lourde » tâche. « C’est un bâtiment qui n’a pas été entretenu depuis longtemps et qui a besoin d’une restauration majeure », rappelle-t-il. C’est pour cela qu’il croit en une collaboration étroite avec divers paliers, dont le ministère de la Culture et des Communications.

D’ici là, il attend de constater les conclusions qui ressortiront des 60 prochains jours dédiés à des consultations publiques sur la question. « Il faudra voir dans le futur », statue le maire.

Partager cet article