Sauvetage: soirée de premières à La Malbaie

Par Dave Kidd 9:50 PM - 20 juin 2024
Temps de lecture :

Le Service sécurité incendie de La Malbaie souhaite uniformiser la méthode de travail pour les pompiers membres des équipes de sauvetage d’urgence en milieu isolé. Un pas a été franchi ce soir avec un exercice avec leurs confrères de Saint-Siméon visant justement l’interopérabilité entre les services. Une autre première a aussi été réalisée avec la participation des agents de Protection de la faune.

L’exercice consistait à évacuer deux randonneurs qui avaient ingurgité des champignons non comestibles. Ils ont été découverts par les agents qui ont alerté les secours. Les équipes devaient retrouver les victimes avec comme seule information des coordonnées GPS .

L’exercice s’est tenu dans un boisé du secteur Saint-Fidèle à La Malbaie.

Le point névralgique de toutes les interventions : le poste de commandement

L’auteur de ces lignes et les autres journalistes ont affronté beaucoup de mouches pour livrer leurs reportages.

Antoine Berthiaume a joué une des victimes.

Les capitaines Philippe Savard et Gervais Tremblay (photo) agissaient à titre d’observateurs.

Le chef adjoint du Service sécurité de La Malbaie, Christian Tremblay qui a planifié l’exercice avec le lieutenant Bernard Otis, en fait un bilan positif.  « On voulait valider les techniques de cartographie enseignées récemment et l’utilisation de la boussole et du GPS. On utilise exactement les mêmes équipements que nos confrères de Baie-Saint-Paul. Un système qui a prouvé son efficacité.

L’exercice s’est effectivement bien déroulé. Les victimes ont été retrouvées dans un délai plus qu’acceptable.  Les pompiers savaient qu’il y avait un exercice de sauvetage, mais ils ignoraient le scénario.

Un exercice du genre est toujours assez réaliste. La victime est installée sur une civière adaptée et est évacuée avec un VTT.

Christian Tremblay et Yoan Savard.

« C’est la plus belle affaire qui pouvait arriver. C’est un plus pour les services », a commenté Yoan Savard directeur du Service sécurité incendie de Saint-Siméon. Nous sommes un petit service avec de grandes responsabilités », dit-il en parlant du vaste territoire que son équipe couvre.

L’agente Émilie Larouche et le sergent Marc-André Tremblay.

Les agents de Protection de la faune n’ont pas le mandat de faire des sauvetages. Toutefois leur connaissance aiguisée du territoire peut s’avérer d’une aide précieuse. Un simple appel de l’officier commandant pourrait faire sauver du temps dans certains cas.

Le directeur du Service sécurité incendie de La Malbaie, Mario Savard, aimerait bien refaire un exercice avec l’ensemble des équipes SUMI de Charlevoix-Est. « C’est relativement jeune les équipes dédiées au sauvetage. Dans le cas des entraides, c’est important que tous aient la même façon de travailler », dit-il.

L’exercice lui a permis de constater qu’il manque un peu de matériel. Les communications entre les intervenants ont été bonnes, a-t-il noté aussi.

Partager cet article