L’été culturel

Par Émélie Bernier 4:21 PM - 13 juin 2024
Temps de lecture :

Viva l’art vivant

Le Festif ! de Baie-Saint-Paul

Photo Samuel Gaudreault

La fleur de l’âge

Sortez tambours, trompettes et tout le bataclan, Le Festif ! a 15 ans !  110 artistes déferleront sur Baie-Saint-Paul pour fêter ça comme il se doit!

À mi-chemin entre « Le retour de nos idoles » (on y reverra les Half Moon Run, Karkwa, The Planet Smashers, Alaclair Ensemble, Émile Bilodeau, Breastfeeders, Galaxie et une tonne d’artistes-copains qui ont fait les beaux jours des précédentes éditions…) et « quessé ça, c’te band-là ? » (Souhaitons la bienvenue à Los Tiki Phantoms, Pelada, Greenwoodz, Pypy, Peanut Butter Sunday, Original Gros Bonnet, Upchuck… ), la programmation du Festif ! version 15e anniversaire en mettra plein les oreilles et la gueule!

Parce que pour savoir où on va, il faut savoir d’où on vient, Le Festif ! fait un gros clin d’œil à nos racines en ajoutant à sa programmation les « Jams trad », de joyeux rendez-vous où les musiciens (et danseurs !) folkloriques de Charlevoix s’en donneront à cœur joie !

Musée de Charlevoix

Une oeuvre de Ch. Saül. Photo Musée de Charlevoix

Koulè Ayiti

Certes, la vie n’est pas simple sur la « perle des Antilles », déchirée sans ménagement par la nature et les hommes. L’art haïtien, lui, semble faire fi des tragédies, comme vous pourrez le constater en visitant l’exposition Fabuleuse culture d’Haïti, présentée cet été au Musée de Charlevoix, à La Malbaie.

Au cœur de l’exposition, une cinquantaine de grands tableaux de maîtres de l’art naïf d’Haïti, trésors multicolores de la collection du Musée, jusqu’ici cachés dans les voûtes.

Ces œuvres grandioses subliment l’île dans une opulence calquée sur le jardin d’Éden. Tout au long de ce périple visuel sur les sentiers du pays rêvé, tantôt habité par un bestiaire surprenant, tantôt par des créatures oniriques, une constante demeure : la couleur, ou koulè, vibrante, vivante, de la culture haïtienne.

À la mezzanine, les séries Recensement, Noctambules et Made in Ayti incarnent le regard de trois photographes sur Haïti aujourd’hui. Rituels vaudous, vie de nuit, système D et clandestinité sont autant de contrepoids contemporains à l’exposition principale.

Museedecharlevoix.qc.ca

Mathieu Lussier dans son « domaine »

Louise Lecavalier. Photo Dieter Wuschanski

Le directeur artistique du Domaine Forget de Charlevoix a trouvé sur les terres de Sir Rodolphe Forget un espace où donner libre cours à son polyamour de la musique. À sa seconde saison à titre de directeur artistique, le musicien (il est bassoniste) et chef (il a notamment été chef associé des Violons du Roy) retrouve avec bonheur les repères posés durant l’an un !

 « Je me sens fébrile, mais davantage en connaissance de cause pour l’avoir vécu une première fois ! L’été au Domaine, c’est 12 semaines d’activités, c’est dense, intense, mais je suis serein et emballé ! », confie-t-il.

À la demande de Destination Charlevoix, il s’est prêté au jeu (« difficile ! ») du choix de cinq (ou six !) événements incontournables inscrits à la programmation du festival.

Pink Martini, 7 juillet

« Je suis ravi de les avoir au Domaine ! Je les écoute depuis leurs débuts et leur manière d’interpréter les standards jazz et autres chansons du répertoire populaire est unique, inventive, entraînante ! »

Au crépuscule (avec l’Orchestre symphonique de Québec), 10 août

« J’ai particulièrement hâte au concert du 10 août où on va accueillir pour la première fois le nouveau chef de l’Orchestre symphonique de Québec, Clemens Schuld ! On aura droit à un programme romantique allemand avec du Mahler, les quatre derniers lieder de Richard Strauss, Ophélie, un poème symphonique de la remarquable compositrice Mel Bonis… J’ai très hâte d’entendre l’œuvre Mort et transfiguration de Strauss, parmi mes coups de cœur adolescents de musique romantique, dans la salle de concert qui est incroyable ! Assis dans l’auditoire, tu y reçois tellement de son ! C’est, étonnamment, la même sensation que lorsque tu joues sur scène ! »

Concert d’ouverture, (avec I Musici et Jean-François Rivest), 6 juillet

 « J’admets que le concert d’ouverture du festival est un plaisir coupable ! Je vais avoir le bonheur de jouer une pièce de Jean-Baptiste Vanhal, un contemporain de Mozart, avec Lola Descours et les Violons du Roy. Jouer avec les « Violons », c’est un peu comme rentrer à la maison…  Et ils sont chez eux au Domaine Forget ! »

Dialogue, 26 juillet

« Le 26 juillet, je vais jouer en duo avec un prof de violoncelle une sonate de Mozart. Le petit plus qui me fait pencher pour ce concert, c’est qu’il se tiendra à l’église de Saint-Irénée, qui est désormais une extension du Domaine Forget. Je suis heureux de cette acquisition qui ouvre la porte à plein de belles choses, notamment au chapitre de la danse. »

Louise Lecavalier, 4 juillet

« Parlant de danse, on ne peut passer sous silence la venue de la grande Louise Lecavalier sur nos terres ! C’est une artiste incomparable ! Un microfestival de danse est également au programme cette saison et ce sera vraiment une occasion pour nous de réaffirmer l’importance de la place de la danse dans notre mission. »

La belle visite
« Ce n’est pas un concert, mais c’est quelque chose que j’attends avec impatience : la visite de Benoît et Alexandre Dratwicki. Ce sont deux directeurs artistiques d’organismes importants en Europe, soit le Centre de musique de Versailles et le Palazetto de Bru Zane… Ils seront ici pendant notre stage de chant et d’orchestre de chambre. Leur faire découvrir le Domaine, échanger avec eux, c’est un plan qui m’emballe ! »

Carrefour culturel Paul-Médéric et bibliothèque René-Richard

Une oeuvre d’Annick Fontaine. Photo courtoisie

Nature humaine

La courtepointe de portraits de  « la vie qui vit »  délicatement peints de la main agile d’Annick Fontaine, les vitraux lumineux, ode à la grandiose nature, de Sylvie Savoie, l’imaginaire coloré et couché sur toile de Jocelyn Delarosbil  (31 mai au 21 juillet) ; le « recycl’art » des artisans de la Corporation des métiers d’art de Charlevoix, les toiles-kaléidoscopes de Catherine Castanet, les rêveries paysagères du photographe Lucien Duhamel et les céramiques charlevoisiennes de Christian Larochelle (26 juillet au 8 septembre): aucun doute, il y aura abondance de beau entre les murs du Carrefour culturel Paul-Médéric cet été !

À la salle Pierre-Perrault de la bibliothèque René-Richard, plongez votre regard dans les toiles naïves et colorées de Marco Pilotto (16 août au 6 octobre) et visitez le bestiaire façon art populaire du sculpteur sur bois Alain-Anctil Tremblay (21 juin au 11 août).

baiesaintpaul.com

Papeterie Saint-Gilles

Photo Olivia Kopec

Original au coton

Tablette interactive ou téléphone cellulaire à la main ou encore accompagné d’un guide bien vivant, suivez le fil de l’histoire de la Papeterie Saint-Gilles grâce à un nouveau parcours d’interprétation ludique et passionnant ! De la fleur de coton au papier unique créé sur place depuis des décennies, découvrez le grand œuvre du plus lettré des curés, Félix-Antoine Savard. Profitez-en pour faire le plein de jolies feuilles semées de pétales, de fragments de cordage et autres matières naturelles qui vous donneront envie de vous adonner aux plaisirs épistolaires.

Des démonstrations de techniques artistiques animées par la créative Marianne Fourcaudot se tiendront tous les samedis. Profitez de la toute nouvelle terrasse sous les branches pour vous détendre, accompagné du chant de la rivière des Boudreault (encore elle !) avant ou après une belle randonnée sur le sentier de la forêt marine, courtoisie du musée maritime voisin.

papeteriesaintgilles.com

Belle île en mer

Moulins de L’Isle-aux-Coudres

Le moulin à eau de l’île fait toujours farine… Photo courtoisie

Histoire d’île, d’eau et de vent

Qu’ils sont fiers, ces fameux moulins de L’Isle-aux-Coudres, et encore plus accueillants depuis que le bâtiment d’accueil, la boutique et les salles d’exposition ont été rajeunis! Découvrez-y les produits du moulin, le travail des inspirés artisans insulaires et des expositions uniques aux couleurs de l’île préférée de Pierre Perrault, à qui l’on rend d’ailleurs un hommage tout insulaire. Une visite guidée du moulin vous entraînera au cœur des traditions de l’île (extraordinaire Mi-Carême) et de l’histoire des moulins à eau et à vent, incontestables maîtres de céans. Sachez que, contrairement à ce qu’une ludique comptine prétend, le meunier ne dort que très peu !

lesmoulinsdelisleauxcoudres.com

Auberge La Fascine

Stephen Faulkner. Photo courtoisie

Bonnes prises

Bravant vents et marées, La Fascine tient toujours bon et dans ses filets se sont accrochées de bien belles prises, à savourer cet été ! La grange toute belle accueillera, entre autres, le grand Stephen Faulkner alias Cassonade (3 août), la douce Marie-Jo Thério (20 juillet), Mononc Serge (17 août), Malaimé Soleil (15 août), un hommage aux Colocs, avec l’ex-coloc Mike Zawatzky (6 juillet), Bernard Adamus (9 et 10 août) … Les 12 et 13 juillet, on revivra l’effervescence du Festival Trad de l’île avec des spectacles de Galant, tu perds ton temps et de Mélisande [electrotrad].

P’tit Belliveau amène sa gouaille imparable à l’île le 17 juillet.

Faites comme eux ! Traversez ! On chuchote d’ailleurs que le stationnement de La Fascine est désormais adapté aux véhicules récréatifs. Une autre bonne raison de rater le dernier bateau !

Aubergelafascine.com

Havre musical de l’Islet

Photo courtoisie

Les copains d’abord

Fief magnifique du compositeur et musicien Guy St-Onge et de sa douce moitié Andréanne Poupart, le Havre musical de l’Islet est sans aucun doute l’une des plus belles scènes du Québec, voire du monde !

En arrière-plan du kiosque à musique (et à humour !) se déploient fleuve et ciel, tableau ondoyant, tandis que sur scène se succèdent une myriade d’artistes dont les maîtres de céans, évidemment.

Des spectacles sont présentés tous les vendredis (concert à la lune) et samedis (rencontres musicales) à 20 h, et les dimanches (Jazz sur mer) à 14 h, du 21 juin au 1er septembre. Un weekend blues (du 19 au 21 juillet) et un festival country ) du 26 au 28 juillet) font leur apparition à la programmation cet été.

Marie-Hélène Thibert (31 août), Stéphan Côté et son hommage à Serge Reggiani (5 juillet), Denis Bouchard (3 août), Jean-Marie Lapointe (2 août), Nathalie Leclerc (28 juin) et Bruno Pelletier (18 août) ne sont que quelques-uns des artistes qui fouleront les planches du paradis…

Havremusicaldelislet.ca

La Fabrique de l’Isle

Le Marché des fabriqueux. Photo courtoisie

Sainte famille

Il se passe de bien belles choses dans l’ancien presbytère de la paroisse de Saint-Bernard ! À La Fabrique de l’Isle, projet des cousines/copines Carol-Anne Pedneault et Pascale Perron, on peut soit prendre un café ou un verre (pourquoi pas les deux ?), grignoter un délicieux lunch santé ou l’emporter, se procurer de jolis objets « made in » l’ile ou un bouquin sélectionné avec soin, méditer ou placoter à l’ombre des grands pommiers. Les dimanches, la cour verte s’anime, alors que se tient le Marché des fabriqueux, hybride joyeux entre la soirée paroissiale diurne et le marché public !

lafabriquedelisle.com

Symposium Aux couleurs du village

Peintres en l’île

Un tout nouveau Symposium de peinture voit le jour L’Isle-aux-Coudres, à l’initiative de quelques Insulaires inspirés. Les 10 et 11 août prochains, 11 artistes du Québec convergeront vers l’île jolie et la toute belle église Saint-Louis!

Tourisme Isle-aux-Coudres

Pour tout savoir (ou presque) sur ce qui se passe sur cette petite île au coeur du Saint-Laurent, visitez le site de Tourisme IAC ! Fin de semaine country, parade de tracteurs, « vanfest », fête des voisins, carnaval et autres « marsouineries » : il s’en passe, des affaires, sur ce petit bout de terre ! Et rien ne vous échappera !

Musée maritime de Charlevoix

Les Malchaussées. Photo courtoisie

Naufrages et autres histoires de bateaux qui penchent

De tout temps, les récits de vaisseaux ayant sombré dans les abysses silencieux fascinent et effraient. L’exposition immersive Naufrages du Musée maritime, toute nouvelle, nourrira cette fascination, comme si vous y étiez. Au fil des stations de ce parcours numérique interactif, vous découvrirez les récits des naufrages qui ont marqué l’imaginaire et l’histoire des Charlevoisiens, notamment celui du Tritonica. Vous vous trouverez tour à tour à la timonerie d’une goélette « barouettée » par un fleuve déchaîné, en plongée vers une épave ou sur le pont d’un navire en péril. Ponctuée de témoignages bouleversants de sauveteurs anonymes, de rescapés et de témoins des tragédies, l’exposition est un hommage aux âmes perdues lors de ces tragédies.

Tous les premiers dimanches du mois, l’accès au musée maritime est gratuit pour les Québécois. Ne manquez pas la programmation spéciale élaborée pour souligner cette initiative du ministère de la Culture et des Communications.

7 juillet : spectacle du groupe de folk maritime québéco-breton Brise-Glace

4 août : Les Malchaussées (troupe de danse Gumboot) et Nom d’une botte ! (Spectacle interactif jeunesse alliant gumboot et personnages piratesques loufoques!)

1er septembre : 31e édition des Fêtes de la mer

Vous n’avez jamais assisté aux Fêtes de la mer ? Il est grand temps de le faire ! Pourquoi ne pas vous inscrire à la fameuse course de bateaux en carton sur le fleuve ou miser sur un petit esquif de bois dévalant la rivière des Boudreault ? À moins que vous n’ayez envie du « thrill » d’un jeu d’évasion (disponible tous les jours !) Ne manquez pas la prestation de chants marins et de contes maritimes du groupe Amarre & Basse, moment-phare de la journée. Un événement mémorable, au cœur de « Saint-Jo », un des plus beaux villages du Québec (sinon le plus beau !)

museemaritime.com

Programmations des villes de La Malbaie, Clermont et Baie-Saint-Paul

Culture pop !

Conjurons la guerre de clochers en réunissant dans une même rubrique les foisonnantes programmations culturelles de nos villes. Avec son parc du Havre, inauguré l’an dernier, La Malbaie s’est enfin donné un lieu de diffusion digne de ce nom. Cet été s’y succéderont quelques gros canons de notre chanson, dont Damien Robitaille (1er juillet), les Sœurs Boulay (12 juillet), Marc Dupré (14 septembre), Les Trois accords (13 septembre). Le parc des Berges à Clermont accueille pour sa part Jonas Tomalty, Rafaëlle Roy et Travis Cormier (5 juillet), LBA Band (6 juillet) et le « party beauceron » de Maxime Landry (16 août). En première partie, le Charlevoisien Bridge brillera enfin chez lui !

Animation Baie-Saint-Paul a également un agenda bien garni avec la visite de l’infatigable Marjo (23 juin) et du duo pop tonique Alfa Rococo (1er juillet), à l’occasion des fêtes du Québec et du Canada. Tous les vendredis et samedis de l’été, le rendez-vous est donné à l’ombre des clochers pour des spectacles de musique et de cirque. On y verra, entre autres, les Charlevoisiens Forêt Marine, Samuel Racine et Geneviève Jodoin!

Saint-Siméon

On passe à l’est !

Saint-Siméon, petite bourgade tranquille, s’impose de plus en plus comme une destination écotouristique, et la culture n’y est pas en reste ! À tout moment, on se délecte des paysages-tableaux de Port-au-Persil, d’une visite au Centre d’art actuel Inouï, d’une tournée des Boutiques du Ph’art… Du 19 au 21 juillet, l’action se densifie lors du fesival Au cœur des arts de Saint-Siméon, à Place Modesto-Zadra. Ce « marché d’art public » accueille artistes et artisans dans une ambiance bon enfant. À cet événement qui célèbre cette année ses 22 ans s’ajoute cet été le Symposium : Le Créatif, village d’artistes, du 26 juillet au 4 août.

Clin d’œil à la défunte ChantEauFête, le jeune festival Saint-Sim en chanson présente, du 25 au 27 juillet, des spectacles variés, dont celui du vieux routier Dan Bigras, des Frères à ch’val, de Morno, de Pépé et sa guitare…

saint-simenchanson.com
aucoeurdesarts.com

Bistro des Balcons

Photo Jonathan Fouquart

Bonhomme, bonhomme, tu sais jouer !

En 1974, une poignée de rêveurs aux cheveux longs, arborant pattes d’éléphant et jupes molles au vent, fondaient le Service d’hébergement jeunesse Bonhomme Bonhomme Inc (SHJBB)… Peu de temps après naissait la première auberge de jeunesse charlevoisienne, juchée sur une colline boisée avec vue sur le fleuve et la ville en contrebas. Ladite auberge, le Balcon vert, n’est peut-être plus que souvenirs (et quels souvenirs !), mais sa petite sœur, l’Auberge et Bistro des Balcons, a pris la relève avec enthousiasme, « downtown Baie-Saint-Paul » cette fois ! Spectacles, ambiance festive, bonne bouffe et rencontres sont toujours d’actualité. Cet été, on y verra notamment Gawbé (29 juin), Erika Zarya (18 juillet), Mantisse (20 juillet), Naïma Frank (2 août), HYL (10 août) …

Du 22 au 25 août, le passé prend le présent par le cou pour une gigue endiablée alors qu’on célèbrera les 50 ans d’accueil du SHJBB !

facebook/aubergedesbalcons

Partager cet article