Les goélettes du Musée maritime pleinement protégées

Par Jean-Baptiste Levêque 7:55 AM - 12 juin 2024
Temps de lecture :

La goélette Marie-Clarisse, sous son abri, est « fraîchement » repeinte.

Le Musée maritime de Charlevoix a mis la touche finale à son projet de protection des trois goélettes du Saint-Laurent situées sur son site de Saint-Joseph-de-la-Rive. Le projet de 7,9 M$ s’est achevé par la peinture des goélettes.

On se rappellera que des structures d’abris avaient été bâties l’été dernier afin de protéger la Jean-Yvan, la St-André et la Marie Clarisse des intempéries qui les détérioraient sérieusement depuis plusieurs années.

« Ça comprenait le réaménagement du site, leur déplacement, la construction de solages et les rampes d’accès », précise le directeur général du Musée maritime, Benoit Berthiaume.

Des rampes d’accès permettent aux personnes à mobilité réduite d’accéder aux goélettes.

L’équipe du musée peut enfin respirer quant à la sauvegarde de ces navires patrimoniaux, mais les projets de travaux ne s’arrêtent pas là. « On prévoit la rénovation complète de la Marie-Clarisse pour 2,3 M$, de la Jean-Yvan pour 1,6 M$, et le projet Accès Fleuve, un réaménagement de la rive avec des terrasses pour protéger les berges, pour 1,7 M$ », énumère le dg.

Le Musée en est à l’étape des demandes de subventions, et ne peut donc pas encore s’avancer sur les délais de réalisation des futurs travaux. Les projets de manquent pas. L’équipe caresse même le rêve de bâtir un dôme géodésique pour y projeter des films.

Partager cet article