Les sinistrés de Saint-Urbain demeurent dans l’attente

Par Lisianne Tremblay 5:00 AM - 25 mai 2023
Temps de lecture :

Le rang Saint-Jean-Baptiste, à Saint-Urbain, lors des inondations du 1er mai 2023. Photo archives

Les sinistrés de Saint-Urbain doivent attendre la venue de l’inspecteur tout comme c’est le cas pour ceux de Baie-Saint-Paul. Deux résidences principales sont concernées par les inondations du 1er mai. Une famille est d’ailleurs logée à la résidence Au Gré du temps.

La municipalité de Saint-Urbain ne voit pas la nécessité de tenir une rencontre d’information étant donné que les résidents concernés ont déjà été rencontrés.

« Les résidents n’ont pas le choix d’attendre que le ministère de la Sécurité publique mandate un inspecteur ou un évaluateur pour venir ici. On est conscient que ce n’est pas facile pour eux de voir que le dossier n’avance pas, mais on n’a pas le choix », soutient le directeur général Martin Guérin.

Les résidents concernés ont vidé ce qui avait été imbibé d’eau et ont pris des photos des dommages. Ils attendent leur certificat de dommages.

Pour le moment, la municipalité pas de nouvelles informations à leur transmettre.

Dans la plupart des cas, les dommages concernant des bris causés par les glissements de terrain. Des chalets ont également été touchés.

Pour le pont près du Chemin du Bras, il demeure temporaire. Son accès est limité à la circulation locale en raison des risques d’éboulis.

« On sait qu’on ne peut pas le laisser comme cela à long terme. Les propriétaires doivent passer par le ministère de l’Environnement avant de faire exécuter des travaux sur le pont. Les travaux se feront aux frais des propriétaires concernés », ajoute M. Guérin.

On ne connaît pas à ce moment-ci le montant des dommages à Saint-Urbain.

Partager cet article