Sœur Angèle participe pour une première fois au Festival Cuisine, Cinéma & Confidences pour transmettre sa passion

Par Lisianne Tremblay 12:08 PM - 05 novembre 2022
Temps de lecture :

Soeur Angèle et Liza Frulla ont cuisiné un Tiramisu au bistro du Festival installé au Saint-Pub.

Sœur Angèle donnera un atelier sur le Tiramisu en compagnie de la présidente d’honneur Liza Frulla lors de la cinquième édition du Festival Cuisine, Cinéma & Confidences sous le thème «Quand Charlevoix rencontre l’Italie».

Sœur Angèle est venue à Baie-Saint-Paul sans connaître tous les détails sur le Festival. « Je me suis demandé pour quoi un festival de cinéma dans Charlevoix. C’était une intrigue de ma part puisque je me disais qu’on organise ce genre de festival dans une grande ville. Mais là, j’ai compris hier soir lorsque j’ai vu toute la fraternité qu’il y avait ici. Les gens ne se connaissaient pas, mais ils avaient cette ouverture. Je me sentais comme si je les avais toujours connues. On retrouve aussi les arts durant le festival, la gastronomie ».

Sœur Angèle a eu un bel accueil surtout des jeunes. « Je suis presque partie la dernière du souper hier. Les jeunes voulaient avoir une photo avec moi. Ils m’ont demandé « Où cela mène la cuisine ». Je leur ai dit partout dans le monde puisque tout le monde mange. Il y a toujours un intérêt et une évolution. On a une évolution gastronomique extraordinaire. Si on compare dans les années 50 à aujourd’hui, c’est le jour et la nuit. Il faut faire confiance aux jeunes. Ils veulent travailler, il s’agit de leur donner une place. C’est ce qui est important et c’est le cas dans tous les métiers. Ils ont besoin de se sentir appréciés et valorisés. C’est ce que permettent des événements comme celui-là »,

D’ailleurs elle a pu constater comment le safran était cultivé dans la région de Charlevoix ce matin lors d’une visite.  « Lorsque je faisais des émissions à la télé, il y a une vingtaine d’années, on parlait du safran. Je n’aurais jamais pensé qu’on pouvait cultiver le safran au Québec. J’étais déjà venu ici pour le fromage Le Migneron. Le propriétaire (Maurice Dufour) venait au centre de recherche de l’Institut pour apprendre comment mettre la pressure dans le fromage. Il a travaillé fort parce le fromage s’il n’est pas adéquat, il ouvre dans le centre et c’était son cas. Aujourd’hui, c’est le meilleur fromage. On a maintenant plus de 400 fromages au Québec », raconte Soeur Angèle qui a enseigné durant 17 ans à l’ITHQ.

Elle est accompagnée de la présidente à vie, Liza Frulla, directrice générale de l’Institut du tourisme et de l’hôtellerie du Québec.

« Je reviens chaque année, d’abord pour Charlevoix, qui est la plus belle région touristique du Québec. On amène le cinéma et la bouffe alors que les gens adorent le cinéma et la bouffe. La région émane des produits qui sont non seulement d’une qualité supérieure, mais qui ont l’imprimatur Charlevoix. Et les confidences, ce sont les conférences et des auteurs qui peuvent venir dépendant des années, cette année on a l’opéra parce que le thème c’est l’Italie. C’est ce qui donne à ce festival une ambiance très particulière. C’est aussi un concept unique d’avoir pensé relier la cuisine, le cinéma et les confidences », soutient la présidente d’honneur.

Même la Consule d’Italie a remarqué que l’ambiance était familiale lors de son arrivée le 4 novembre.

Mme Frulla considère qu’il est audacieux d’organiser le festival en novembre alors qu’il y a moins d’événements dans la région. « Cela permet d’attirer des touristes alors qu’on est entre deux saisons », constate-t-elle.

Le Festival se poursuit jusqu’au 6 novembre à plusieurs endroits à Baie-Saint-Paul. Plusieurs ateliers et films seront présentés. Il ne reste plus de billets pour le souper gastronomique de ce soir et de l’Opéra-Bouffe du festival, qui aura lieu dimanche midi.

Soeur Angèle et Liza Frulla, présidente d’honneur du Festival Cuisine, cinéma & confidences.

Partager cet article