La flèche est installée pour 20 ans devant le Domaine Forget

Par Dave Kidd 4:21 PM - 04 novembre 2022
Temps de lecture :

Les dirigeants du Domaine Forget , Me Marc Bellemare et des Amis du Domaine ont souligné l’installation de La flèche

Marc Bellemare estime que l’œuvre monumentale La flèche de Raynaud est installée « au meilleur endroit ».

Selon lui, les gens vont se l’approprier. « La flèche marque aussi que c’est ici que ça se passe. Le Domaine Forget est versé dans toutes les formes d’arts. L’œuvre se veut aussi une référence à la géologie de la région formée par un impact météoritique », explique-t-il.

L’avocat de Québec a acheté les droits de l’œuvre qui a été fabriquée par Ludovic Boney. « Tout a été fait selon les spécifications de Jean-Pierre Raynaud qui suivait l’évolution à distance », dit-il.

Me Bellemarre prête La Flèche pour une période de 20 ans et assurera l’ensemble des frais reliés à l’œuvre d’acier et d’aluminium de 27 mètres de hauteur allant de sa fabrication à son entretien annuel. Il n’a pas précisé les coûts globaux, mais il a lancé en riant « qu’ils sont à la hauteur de l’œuvre ».

Le collectionneur est totalement « indifférent » aux commentaires émis sur l’œuvre. « Pour moi, l’important était de l’installer au meilleur endroit. Il y en aura toujours qui ne seront pas contents. Même la Joconde suscite des commentaires qui quelquefois sont abjects. Je crois que les gens vont adopter La flèche. Je pense qu’elle deviendra un symbole identitaire non seulement pour le Domaine mais pour toute la région », croit-il.

Le Domaine Forget cultive son jardin harmonique depuis quelques années. Le sculpteur Martin Brisson estime que la notoriété de l’institution a joué dans le choix de Me Bellemare. « L’important est de créer dans l’esprit des gens qu’il y a de la place pour des œuvres comme celle-ci au Québec. Là, on dérange un peu l’aspect traditionnel du Domaine Forget. L’œuvre très contemporaine est juste derrière le buste très classique de Rodolphe Forget », dit l’artiste.

« C’est un cadeau du ciel. Jamais dans l’histoire du Domaine Forget nous n’aurions pensé accueillir une œuvre de Jean-Pierre Raynaud », a commenté la directrice générale de l’institution Ginette Gauthier. « Généralement les artistes de renommée internationale installent leurs œuvres dans les grandes villes. Les régions sont souvent laissées pour contre. C’est une belle marque de confiance de Me Bellemare et de Jean-Pierre Raynaud. On espère que cela inspirera d’autres artistes internationaux à vouloir sortir des grands centres », continue-t-elle.

La flèche fera l’objet d’une inauguration officielle l’an prochain. Mais déjà pour Ginette Gauthier, « on ne pourra pas venir dans Charlevoix sans penser à aller voir Le Flèche ».

Partager cet article