Le vélo de montagne propulse le Massif de Charlevoix

Par Dave Kidd 5:00 AM - 06 octobre 2022
Temps de lecture :

Photo fournie par le Massif. Crédit : Jean-Sébastien Chartier

La saison estivale a été « superbe » au Massif de Charlevoix. Le positionnement en vue d’en faire une destination quatre saisons progresse alors que l’offre d’hébergement demeure prioritaire pour assurer sa pérennité.

Pour un deuxième été, le Massif misait sur le vélo de montagne. Les sentiers ont pratiquement doublé avec l’ajout de 15 kilomètres pour porter le total à 35.

Les adeptes de ce sport et ceux qui le découvrent ont été nombreux à pédaler dans la montagne de Petite-Rivière-Saint-François. L’offre du Massif semble avoir fait son chemin dans le cœur des amateurs de la grande région de Québec, qui est parmi celles offrant des parcours intéressants.

Photo fournie par le Massif. Crédit: Jean-Sébastien Chartier

« On a offert un produit diversifié et de qualité. Les commentaires sont magnifiques », rapporte le vice-président exécutif et directeur général de Groupe le Massif, Nicolas Racine. « On se positionne vraiment comme une destination. C’est très prometteur pour l’avenir », ajoute-t-il.

Photo fournie par le Massif. Crédit: Jean-Sébastien Chartier

L’ajout d’autres kilomètres de sentier de vélo de montagne n’est pas envisagé dans le moment. Le Massif veut « stabiliser et peaufiner ceux existants. La qualité des pistes fait déjà notre renommée. On couvre tous les niveaux allant de familial à expert. Les abonnements sont en hausse et pl », ajoute le VP.

Groupe le Massif a toutefois investi sur son domaine skiable et dans les équipements. Cet été, des travaux de débroussaillage ont été faits dans plusieurs pistes de ski et sous-bois, dont la Charlevoix, avec un « appareil conçu par les travailleurs de la montagne ». Des travaux qui espère-t-on devrait aider à un meilleur enneigement plus tôt en saison.

L’automatisation du système d’enneigement est aussi dans les cartons de Groupe le Massif. « C’est un investissement important, mais on doit trouver le moyen de débuter l’enneigement rapidement », admet Nicolas Racine qui confirme que de deux nouvelles dameuses ont été achetées pour faciliter le travail des équipes à la montagne.

L’hébergement la clé

Groupe le Massif compte toujours assurer sa pérennité avec l’immobilier. Le projet de condotel aménagé dans le chalet de la base demeure dans les plans. « Il y a une demande. On espère vendre des unités cet hiver. La date de la mise en chantier n’est pas connue dans le moment », résume Nicolas Racine.

Ce projet doit de nouveau faire l’objet d’une présentation publique selon le processus réglementaire de la municipalité. La date de cette dernière n’est pas fixée. Son coût n’avait pas été dévoilé lors de la rencontre qui doit être reprise.

Pénurie de main-d’œuvre oblige, le Massif a construit deux blocs pouvant loger 54 travailleurs. Ils seront habitables pour la prochaine saison de ski. « Notre taux de rétention du personnel est bon. Plusieurs travaillent pendant les 4 saisons. Mais, il y a encore des postes disponibles dans plusieurs départements », termine le VP exécutif de Groupe le Massif.

Partager cet article