Projet de station-service à Saint-Hilarion

Par Lisianne Tremblay 9:32 AM - 06 septembre 2022
Temps de lecture :

Un projet de dépanneur et de station service est dans la mire des propriétaires du restaurant le Miche-Main / Motel Gilber.

Le restaurant Miche-Main et le Motel Gilber attenant pourraient disparaître du paysage de Saint Hilarion pour faire place à une station-service. Le projet piloté par les propriétaires de l’établissement comprend aussi un dépanneur.

Patrick Lavoie, maire de Saint-Hilarion, voit du positif dans ce changement d’affectation et d’usage alors que sa municipalité est en développement grâce à la construction de la Maison des aînés et du développement résidentiel des Épervières, qui compte 20 terrains.


« On est à l’étape de projet. On le voit comme un plus pour Saint-Hilarion. C’est un projet intéressant pour nous. Une institution s’en va, mais ce n’est pas une fermeture de commerce puisque c’est un nouveau projet qui naît. Cela demeure un gain. Il y a eu plusieurs projets comme celui-là qui ont été construits un peu partout », commente-t-il.


Les promoteurs ont soumis une demande de dérogation mineure au comité consultatif d’urbanisme de la municipalité. Cette dernière concerne la hauteur du nouveau bâtiment. Elle serait de 9,57 mètres alors que le règlement de zonage la limite à 9,14 mètres. Les promoteurs voudraient aussi que la marge d’implantation soit de 7,8 mètres alors que le règlement est de 15.0 mètres.


Le comité consultatif d’urbanisme donnera son avis sur cette demande. Le conseil municipal décidera le 12 septembre si la demande est acceptée.


Rejoint par Le Charlevoisien, le propriétaire du restaurant Miche-Main, Daniel Girard, ne confirme rien pour le moment, préférant attendre d’avoir les documents officiels signés entre les mains.


Sylvain Chouinard, propriétaire de la station-service Petro-Canada, a soutenu que « ce nouveau projet ne change rien pour lui ». « Ça fait 15 ans que je suis là et je vais continuer avec mon équipe de cinq employés. La pointe de tarte est coupée en deux, mais les gens auront le choix. J’ai confiance en nos clients. »


Le Miche-Main est également reconnu comme une halte de repos pour les camionneurs. On ignore si cette vocation sera maintenue.

Partager cet article