Rendez la beauté à Laure Conan

Par Julie Belley 4:00 PM - 06 août 2022
Temps de lecture :

Photo courtoisie

«Quels misérables nous serions si nous n’étions pas fiers de nos ancêtres», Laure Conan.


L’emplacement de la pierre commémorative de naissance de mademoiselle Félicité Angers, dite Laure Conan, se situe présentement sur le terrain du Ministère des Transports du Québec au 628 chemin du Golf à la Malbaie. On y voit un grand stationnement, des camions, de l’asphalte et des clôtures. Laure Conan vouait un culte aux beautés naturelles de ce monde et le souvenir de sa naissance se retrouve au milieu de nulle part.


«…Jamais je n’ai vu autant de fleurs, fleurs au soleil, fleurs à l’ombre, fleurs partout. Et tout le charme spontané du naturel! Vous savez mon horreur pour l’aligné, le guindé, le symétrique.» (Extrait du roman Angéline de Montbrun, Laure Conan, 1882)


C’est à peine si on remarque que sa pierre est là. Ce lieu est inapproprié pour célébrer le souvenir de la première romancière du Canada français. Elle était biographe, journaliste et dramaturge et plusieurs de ses œuvres ont été couronnées par l’Académie française.


Il serait de mise d’avoir la souvenance de cette grande femme, native de La Malbaie, en un lieu plus vivant. Déposons sa pierre sur le terrain de l’Hôtel de ville de la Malbaie en face du Parc du quai Casgrain, par exemple. Ainsi, elle serait face au fleuve, au milieu des fleurs et à travers la beauté de chez nous.


Plusieurs avant moi, dont la Société d’Histoire de Charlevoix, ont souligné ce fait à la ville de La Malbaie et ce depuis longtemps, voire des années.
Et toujours rien…


Julie Belley, La Malbaie

Partager cet article