Maltraitance :le candidat du PQ dénonce l’inaction de la CAQ

Par Dave Kidd 5:00 AM - 17 juin 2022
Temps de lecture :

Le DR Lucien Rodrigue est candidat du PQ dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré aux élections du 3 octobre


Le candidat du Parti Québécois dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré, le Dr Lucien Rodrigue, dénonce l’inaction du gouvernement pour ce qui est de la négligence dans les établissements publics.


Il mentionne que dans son dernier communiqué, la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, y est allée d’une annonce d’investissement de 50 millions pour contrer la maltraitance à l’égard des personnes âgées. Cette annonce s’inscrit dans la foulée des constats effectués dans les résidences privées pour aînés et les CHSLD lors de la pandémie.

Par contre, le Dr Rodrigue déplore le fait que ces investissements ne concernent que les RPA.  « On semble cibler uniquement la maltraitance faite aux aînés dans les établissements d’hébergement en mettant presque exclusivement l’accent sur les résidences pour personnes âgées privées et les résidences de type familial et intermédiaire. Or, il y a aussi de la maltraitance dans les établissements publics », ajoute-t-il.      


Toujours selon l’urgentiste, « Le gouvernement oublie complètement le concept de négligence qui, lui, est présent dans la plupart de nos propres établissements publics. Il ne faut jamais oublier que la maltraitance commence souvent par la négligence », rappelle le candidat.

« Un ratio de 50 patients par infirmière, pour moi, c’est de la négligence, le manque de temps pour l’aide au bain, c’est aussi de la négligence, le souper à 16h00et les culottes protectrices souillées gardées de façon prolongée sont aussi des formes de négligence que l’on retrouve trop souvent dans nos propres établissements », dit-il aussi


La solution préconisée par le Dr Lucien Rodrigue serait que les CHSLD soient soumis au même processus de suivi de la qualité des services que pour les hébergements privés. « Sur le territoire desservi par le CIUSSS de la Capitale-Nationale, tous les promoteurs d’hébergements privés, de RPA, de RI et de RTF se voient assigner un intervenant au suivi de la qualité des services provenant de la direction de la qualité, de l’évaluation, de la performance et de l’éthique », mentionne aussi le candidat.


Le Dr Rodrigue demande des réponses, continue de déplorer l’inaction de la CAQ, et assure qu’il suivra de près les dossiers de la santé, et particulièrement celui de la situation de nos aînés au cours de l’été et de la campagne électorale à venir.

D’après les informations de Jérémy Harvey

Partager cet article