Voitures électriques : la patience est de mise

Par Lisianne Tremblay 5:00 AM - 06 avril 2022
Temps de lecture :

Il y a de plus en plus de bornes de recharge pour les voitures électriques dans Charlevoix.

Tous les concessionnaires de Charlevoix le disent: les voitures électriques suscitent un réel engouement, mais les clients doivent être patients. Les listes d’attentes s’allongent et il faudra attendre 4 à 6 mois, voire plus dans certains cas, avant de s’asseoir au volant!


Chez Charlevoix Mazda, on constate que les clients demandent de plus en plus d’information sur les véhicules électriques. « Le modèle que nous offrons est le MX30. Nous n’avons pas de disponibilités, donc on ne sait pas quand nous en aurons. Il faut aussi dire aux gens qu’il y a des contraintes avec la recharge de la batterie. Les nombreuses côtes dans Charlevoix ont un impact sur l’autonomie de la batterie. Souvent, ils transfèrent vers le modèle hybride», souligne le copropriétaire Jean-Bernard Bouchard.

Le constat est le même chez Charlevoix Toyota, qui fonctionne également avec des listes d’attente. « On constate de plus en plus, l’intérêt envers notre gamme de véhicules électrifiés. Nos véhicules hybrides, hybrides branchables et  électriques. Le délai d’attente varie selon les modèles ». explique la directrice des ventes de Charlevoix Toyota Monia McNicoll.

Le programme Roulez vert du gouvernement du Québec peut également être un incitatif important. Une somme de 7 000 $ est remise lors de l’achat de véhicules entièrement électriques neuf. Le montant est fixé à 5 000 $ pour les véhicules hybrides rechargeables neufs.


Il y a également beaucoup de demandes pour des véhicules électriques chez Performance Ford, dont pour la mustang MACH-E et le F-150 Ligtning « Les délais peuvent être de six mois à un an pour les véhicules électriques. Ceux qui ont fait ce choix de véhicules sont prêts à attendre ce délai. Pour le F-150 Ligtning entièrement électrique, on en a eu seulement deux. Pour le moment, nos demandes sont comblées jusqu’en 2024. L’intérêt est là, mais il faut que les gens soient prêts à attendre », précise Laurence Morin-Bergeron, directrice des ventes.


Délais importants


L’engouement se fait aussi sentir chez Kia Charlevoix, L’ami Junior Nissan Hyundai Charlevoix et Clermont Dodge Chrysler. Pour certains modèles, le délai peut être de six à huit mois.


Par exemple pour la voiture IONIQ 5 de Hyundai, la liste d’attente contient 60 noms. Quinze voitures ont été livrées alors que l’allocation du fabricant est de 20 à 25. Il y a donc des clients qui devront attendre jusqu’en 2023.


« Lorsqu’on parle des délais aux consommateurs, on les assomme. Certains se rendent compte qu’ils ne sont pas prêts pour les véhicules électriques. Il y a une pénurie de puces électriques et cela ne touche pas seulement nous autres », constate Sébastien Thibeault, président de Hyundai Charlevoix.


Une certaine folie a aussi été ressentie chez Kia Charlevoix surtout avec la montée du prix de l’essence. Pour le modèle Sorento PHEV, il peut y avoir jusqu’à un an d’attente.


Chez l’Ami Junior Nissan, on a constaté une hausse des demandes lorsque le prix de l’essence a augmenté. « Pour le moment c’est tombé stagnant. Nous avons trop de demandes pour ce que nous aurons. Il y a un an d’attente pour la Nissan LEAF présentement. Pour réserver une voiture, on demande un dépôt de 1000 $ qui est remboursable », explique Raphaël Audet, directeur des ventes.


Honda Charlevoix propose des véhicules hybrides alors que chez Dufour Chevrolet, il y a des modèles électriques dont la Chevrolet Bolt. Il n’a pas été possible de parler au directeur général des deux concessionnaires, Éric St-Gelais.

Changement dans la façon de «magasiner »

Les clients doivent savoir quel modèle ils souhaitent acheter puisque les concessionnaires ont beaucoup moins de voitures dans leur cour qu’auparavant et ce, tous véhicules confondus.
« L’an passé j’avais un inventaire de 3, 5 millions $ et présentement l’inventaire est d’un million $. Cela prendra au moins deux à trois ans avant que cela redevienne comme avant, » soutient le propriétaire de Hyundai Charlevoix, Sébastien Thibeault.


Cela demeure un bon moment pour changer de voitures si vous êtes prêts à attendre puisque le concessionnaire vous donnera un plus gros montant que ce que vous auriez eu l’an dernier pour votre véhicule usagé. « On reconnaît que les véhicules se vendent plus cher, mais vu que nous donnons plus d’argent cela a l’effet d’annuler la hausse, ce que les consommateurs oublient. Nous vivons tous les mêmes problèmes d’approvisionnement. Pour les véhicules à essence, nous en avons beaucoup dans notre cour. Nous avons cependant une liste d’attente pour les véhicules hybrides », précise Marc-André Jean, directeur général chez Clermont Dodge Chrysler.


Il ajoute que c’est une bonne période pour les concessionnaires puisque de 20 à 30 véhicules de plus se sont vendus dans Charlevoix en janvier et février si on compare avec 2021. Avec la montée du prix de l’essence, des propriétaires ont aussi changé leur véhicule pour un plus petit véhicule.


Pour les Charlevoisiens qui ont une voiture en location et qui devront changer en 2023, ils devraient penser à leur choix plus à l’avance étant donné les délais. Dans certains cas, leur location pourrait être prolongée.

Partager cet article