Charlevoix s’offre un club d’observation

Par Michel-Paul Côté 7:00 AM - 06 février 2022
Temps de lecture :

Il y a quelques jours, j’ai rendu visite à Jeannot Duguay, propriétaire de la forge «L’Idée Forgée» située au cœur de Saint-Irénée. Je savais que Jeannot travaillait depuis plus de deux mois à fabriquer une pièce exceptionnelle, un grand pic. En pénétrant dans la forge, j’ai été renversé à la vue de l’immense sculpture qui a pris forme grâce au grand talent de Jeannot. Près de deux mètres de long, les pattes bien agrippées à un tronc d’arbre de presque un mètre de diamètre, l’oiseau est imposant, même si la peinture rouge caractéristique de la tête n’est pas encore appliquée. Des centaines de plumes d’acier, fabriquées individuellement, donnent fière allure au pic. L’oiseau sera installé sur un arbre, à une hauteur d’environ six mètres. Nul doute que les heureux propriétaires seront comblés.

Notre santé mentale est mise à rude épreuve depuis deux ans. Un bon remède pour contrecarrer l’effet déprimant de la situation COVID demeure, au-delà des doses de vaccins, une bonne dose de nature.

Toutes les études scientifiques arrivent aux mêmes conclusions : le simple fait de prendre l’air pendant un petit 30 minutes chaque jour, et d’apprécier les moments de relaxation que procure l’observation de la nature autour de soi, tout cela aide à combattre la dépression, le stress. Marcher, respirer l’air frais, se reposer sur un banc et observer les oiseaux s’alimentant à une mangeoire, tout cela augmente la perception du bonheur.


Charlevoix est privilégié d’avoir des milieux naturels très diversifiés, facilement accessibles, souvent dans sa cour arrière : fleuve, lacs, champs, montagnes, forêts, falaises, rivières,

Évidemment, l’observation des oiseaux permet d’agrémenter nos sorties. Beaucoup de personnes se laissent prendre par cette occupation assez passionnante, qui devient toutefois un peu frustrante lorsque pratiquée en solitaire. Il est agréable de pouvoir partager ses observations avec d’autres amateurs, ce qui permet d’améliorer et d’accélérer ses capacités d’observation. C’est la raison pour laquelle des clubs d’observation d’oiseaux existent un peu partout en Amérique du Nord et en Europe. Ces clubs permettent aux amateurs, du débutant à l’expert, de se regrouper et d’échanger lors de différentes activités centrées sur l’oiseau. Les clubs offrent des sorties guidées, différentes conférences, encouragent et facilitent les sorties plus informelles entre observateurs, et bien souvent chapeautent des projets de revitalisation des milieux où nichent les oiseaux, etc., etc.


La socialisation que permet un club constitue également un facteur très recherché par les membres. Couples de tous âges, personnes vivant seules, nouveaux arrivants, amateurs et photographes de nature, tous se retrouvent autour d’un intérêt commun.


Et la socialisation est définitivement un important besoin qui est mis en évidence depuis deux ans.
Malheureusement, Charlevoix n’avait pas de club. Beaucoup d’observateurs, d’amateurs, mais rien de structuré.
C’est maintenant une situation corrigée.


En fin d’année 2021, le Conseil d’administration de la SHEC (Société d’horticulture et d’écologie de Charlevoix) a adopté une résolution ajoutant l’ornithologie au mandat de la société.


Fort de plus de 125 membres, la SHEC existe depuis plus de 20 ans. Ses membres, amateurs de jardins, ont toujours été très près des oiseaux qui fréquentent et utilisent leurs coins de paradis durant la belle saison. L’ajout de l’ornithologie aux activités du club est venu naturellement. Pendant l’été 2021, les membres furent consultés, et deux activités furent organisées. L’intérêt fut rapidement confirmé.


De plus, de très nombreux lecteurs de cette chronique ont identifié un grand intérêt à se joindre à un club d’observation des oiseaux. Il est prévu que de nombreux nouveaux membres se joindront à la SHEC.


L’auteur de ces lignes s’est joint au c.a. de la SHEC en décembre et contribuera avec enthousiasme au développement des volets ornithologiques et écologiques, qui vont évidemment de pair.


Dans les prochaines semaines, la SHEC publiera sur son site (shecharlevoix.com) et sa page Facebook le programme d’activité pour l’année 2022. Il y aura des sorties guidées sur le terrain qui vont s’échelonner de mai à octobre, et qui permettront d’observer nos migrants de même que nos oiseaux résidents. Des cours d’introduction à l’observation et des conférences seront également au programme, particulièrement pendant la saison froide.


La SHEC développera également avec les milieux politique, touristique et pédagogique différents projets qui auront comme objectifs d’améliorer notre connaissance et appréciation de notre diversité avicole, et surtout d’intéresser nos jeunes à cette activité qui capte facilement leur intérêt et souvent façonne positivement leurs perspectives sur l’écologie.


Ajoutez ces sites à vos signets! Pour obtenir de l’information pour devenir membre, il suffit de contacter le président du c.a. Daniel Masse (societecharlevoix@gmail.com) ou de me contacter directement.


Au plaisir de vous rencontrer bientôt lors des activités du club.

Partager cet article