« On va avoir une grosse année » -Michel Couturier

Par Dave Kidd 4:48 AM - 10 janvier 2022
Temps de lecture :

Le centre-ville sera au cœur de plusieurs discussions

2022 s’annonce chargée pour la plus grande ville de la région. Le maire de La Malbaie s’attend à une « grosse année » pour reprendre les mots du Michel Couturier.

La revitalisation du centre-ville prendra du temps. Le concept doit se définir, et « tout le monde s’attend à plus de ci et de ça », reconnaît le maire. « On ne pourra pas ajouter plus de vert et de stationnements en même temps », poursuit Michel Couturier qui voit de bons enjeux dans la conception.

La Malbaie a l’intention de procéder à la réfection d’une partie de la rue Saint-Étienne en 2023.

2022 sera aussi la première année où la Ville pourra utiliser à leur plein potentiel ses nouvelles installations du secteur de Pointe-au-Pic. « L’entrée touristique », comme aime le dire le maire, devra s’ajuster à l’achalandage. « Il faut capitaliser sur ces équipements. Les gens vont comprendre que ce secteur très achalandé et très animé en sera également un de mobilité alternative », dit Michel Couturier.

La Société de gestion des infrastructures de transport de Charlevoix (SOGIT) devra elle aussi composer avec des attraits supplémentaires. « Il faudra réfléchir à la gestion de la pêche sur le quai et l’accessibilité aux pontons », mentionne le politicien qui est aussi président de cette organisation. « On se donne de 1 à 3 ans pour développer », continue Michel Couturier

Pour rester dans ce secteur, la jetée sera enrochée. Ça, on le savait déjà. Pêches et Océans Canada a donné son aval,  confirme le président de la SOGIT. Il manque le certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour procéder aux réparations.

La SOGIT prévoit lancer les appels d’offres en février afin de faire exécuter les travaux à l’été.  L’infrastructure demeurera accessible aux piétons une fois qu’elle aura été solidifiée par des tonnes de roc. Tout ce qui va changer, c’est le côté droit de la structure. On ne verra plus la partie en bois. En d’autres termes, la jetée ressemblera un peu au quai Casgrain.

Un autre projet sur lequel le conseil municipal veut apposer le mot réglé est l’assainissement des eaux usées pour le secteur de Saint-Fidèle. « Ça traine depuis longtemps », répète le maire. Un délai d’un an a été obtenu du gouvernement du Québec pour retravailler des éléments du projet et lancer de nouveaux appels d’offres. La Malbaie espère avoir une réponse favorable. Elle a prévu 7 M$ pour ce chantier dans son budget de l’année qui commence.

Partager cet article