500 000$ seront investis au Tony et Charlo

Par Dave Kidd 5:42 AM - 04 janvier 2022
Temps de lecture :

Anthony Dufour , propriétaire du Tony et Charlo de Baie-Saint-Paul

Le Tony et Charlo de Baie-Saint-Paul aura un tout nouveau look d’ici deux ans. Le propriétaire Anthony Dufour investira autour d’un demi-million $ pour renouveler le populaire établissement.

« Baie-Saint-Paul n’est pas près de fermer.» Cette phrase lancée par le jeune homme d’affaires résume assez bien son ambition et la confiance qu’il a dans l’avenir.


Les rénovations vont se réaliser en deux phases. Dès février, la structure de l’établissement du 51, rue Saint-Jean-Baptiste sera renforcée avec l’ajout de pieux et de solives. La cuisine sera refaite. L’équipe pourra aussi compter sur de nouveaux équipements.


« On n’avait plus ce qu’il fallait pour sortir 500 repas par jour comme ç’a été le cas l’été dernier. Il fallait améliorer la productivité en se donnant des espaces ergonomiques », dit le propriétaire qui prévoit deux mois de travaux pour cette première phase. L’établissement qui a ouvert ses portes en 2014 sera fermé en février et mars.


La seconde phase prévue pour 2023 sera nettement plus visible pour les clients. « On va déplacer les salles de bain et l’escalier pour agrandir la salle à manger de 25 à 30%. Nous sommes en croissance. La cuisine fonctionne plus que le bar », analyse Anthony Dufour.


Tony pour les intimes carbure aux défis. La pandémie lui a offert une occasion d’exploiter de nouvelles possibilités.
« Je ne me laisse pas abattre par les imprévus ou situations difficiles. Je réfléchis. Je pense avoir du flair et je saisis les opportunités », dit-il avant de confirmer un autre projet : l’acquisition d’un food truck pour ajouter une offre à son complexe qui comprend le resto-bar et Hydromel Charlevoix.

De «sucrées» de bonnes affaires

Hydromel Charlevoix a ouvert ses portes en août dernier. Dans la première année, les promoteurs pensent produire 20 000 bouteilles d’une de leur variété de précieux nectar. « Nous allons transformer 6,1 tonnes de miel. Pour l’an 2, on pense pouvoir atteindre les 10 000 tonnes. Nous sommes en avance sur nos prévisions », commente Anthony Dufour.
Les produits haut de gamme et « tendance» ont la cote. «Les clients sont sensibles aux entreprises zéro déchet. On le constate dans les échanges qu’ils ont avec nous, » poursuit-il.


Les installations de la rue Saint-Jean-Baptiste auront une « terrasse pour dégustation » l’été prochain. Un ajout qui viendra compléter la nouvelle entreprise « verte » érigée aux coûts de 1,1 M$ par Alexandre Côté et Anthony Dufour.

Partager cet article