COVID-19 : Québec impose de nouveau le couvre-feu dès demain 31 décembre

Par Dave Kidd 5:28 PM - 30 décembre 2021
Temps de lecture :

Le premier ministre y est allé de mesures drastiques lors du point de presse du 30 décembre.

2021 se terminera sous le coup d’un couvre-feu et 2022 débutera de la même manière. Québec ramène cette mesure pour tenter de freiner la propagation exponentielle du variant Omicron qui a fait exploser le nombre de cas de COVID-19 depuis une dizaine de jours.

« La situation évolue rapidement. Il faut agir rapidement », a mentionné le premier ministre avant d’annoncer le retour du couvre-feu dès demain 31 décembre entre 22h et 5h.  La mesure est d’une durée indéterminée.

« Une minorité de Québécois ne respecte pas les consignes. C’est nécessaire d’aller là pour limiter les contacts », dit François Legault au sujet du couvre-feu. Les amendes minimales de 1500 $ sont aussi de retour avec cette mesure pour quiconque ne la respectera pas.

« C’est un geste extrême pour une situation extrême. On l’impose par nécessité pour sauver notre réseau et des vies », a dit le premier ministre.

Pour les restaurateurs, c’est un autre coup dur. Québec ordonne la fermeture des salles à manger dès 17h vendredi. Les mets pour emporter pourront continuer.

Les rassemblements pour le jour de l’An sont limités à une seule bulle familiale.  

Le premier ministre François Legault a rappelé, suite à une discussion avec des experts de la santé, « qu’il y a présentement un risque que la capacité hospitalière soit dépassée ».

Les sports intérieurs sont désormais interdits. Le télétravail demeure.

Toutes les écoles du primaire à l’université demeureront fermées jusqu’au 17 janvier. « On va tout faire pour que les écoles rouvrent à cette date », a aussi précisé le PM.

Les services de garde réguliers demeureront ouverts.

Le premier ministre Legault a aussi annoncé que tous les commerces seront fermés pour les trois prochains dimanches afin de donner un peu de répit aux travailleurs de ces derniers.

50 % des hospitalisations sont des personnes qui n’ont pas été vaccinées. « Je comprends qu’il y a une certaine colère », a dit François Legault avant de préciser qu’il veut élargir l’utilisation du passeport vaccinal. Il faut donner des avantages aux vaccinés », a mentionné le premier ministre.

Partager cet article