Sculpteur sur bois, sculpteur de cœur

Par Karine Dufour-Cauchon 7:00 AM - 27 décembre 2021
Temps de lecture :

Pierre Thivierge présente sa dernière création : La Chasse-Galerie

Il transforme des panaches d’orignal en merveille d’art populaire  comme s’il s’agissait de simples morceaux de bois. Immersion chez un sculpteur qui vous invite à prendre le temps de vous arrêter.

Pierre Thivierge, 36 ans de La Malbaie, est mécanicien soudeur de profession. Les fins de semaine, il crée, sculpte, dessine et participe parfois à des salons d’exposition. 

Sa passion pour le relief et la minutie remonte là où tout prend sa source : l’enfance. Il regardait avec curiosité des meubles antiques et observait leur motif.

Le sculpteur à travers ses œuvres : il se spécialise en reproduction d’animaux des forêts du Québec.

«Quand j’étais jeune, j’étais un bricoleur. J’avais déjà le sens du détail. Mon père n’avait pas de banc de scie chez lui, je faisais ça à l’égoïne. Quand mon père travaillait, j’allais bricoler avec ces outils en cachette.  J’avais fait des camions. À 10 ans, mon oncle m’avait acheté des ciseaux droits, ça a commencé comme cela», raconte Pierre.

Au secondaire, il délaisse ses ciseaux à bois. C’est seulement à 32 ans qu’il
retouchera à la planche à dessin et au bois pour créer à nouveau.

Aujourd’hui passionné par l’imagerie 3D et le monde animal, il conjugue le tout sur des pièces de bois dans son petit atelier à son domicile, à La Malbaie.

Beaucoup de travail et de patience sont mis dans une sculpture, soutient-il. Un exemple d’orignal dans une planche, avant et après.

Les œuvres dont il est le plus fier : une sculpture de lionne remise à la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré Émilie Foster et une sculpture en relief dans un panache d’orignal.

Son passe-temps devient lucratif avec les commandes qui commencent à s’accumuler.

Le sculpteur ajoute que le temps s’arrête lorsqu’il creuse dans un projet, et que tous devraient suivre cette voie.

«On le sait, la vie va si vite. La maladie, les maux et les embûches arrivent vite. De prendre le temps de s’arrêter, c’est important. Il ne faut pas perdre de temps et il faut s’accomplir», soutient l’artiste en terminant.

Partager cet article