COVID-19: il faut convaincre davantage de jeunes à se faire vacciner estime le Dr Jean-Luc Dupuis

Par Lisianne Tremblay 4:13 PM - 04 août 2021
Temps de lecture :

Le Dr Jean-Luc Dupuis souhaite convaincre les jeunes de se faire vacciner contre la COVID-19.

Même si les jeunes charlevoisiens de 18 à 29 ans sont parmi les plus vaccinés au Québec, il faut poursuivre les efforts afin d’être en position de force devant le variant Delta, soutient le médecin en santé communautaire Dr Jean-Luc Dupuis.

Dans Charlevoix, 75.2 % des jeunes de cette tranche d’âge sont vaccinés alors qu’au Québec, la proportion est de 68 %. Pour les gens qui ont reçu une première dose, le seuil est de plus de 80 % dans Charlevoix.

« Les jeunes travaillent dans les industries comme Fibrotek, Simard Suspension, Résolu et au Manoir Richelieu. S’ils sont non vaccinés et transmettent le variant Delta cela risque d’affecter la chaîne de production. Le virus est 60 % plus contagieux que la souche initiale donc cela peut affecter les milieux de travail. Il faut vraiment que les jeunes se fassent vacciner pour éviter cela. »

Le Dr Dupuis a d’ailleurs communiqué avec les principaux employeurs de la région pour qu’ils offrent la vaccination dans leur milieu de travail. Les équipes du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale peuvent d’ailleurs se déplacer pour favoriser la vaccination dans les entreprises.

La région s’en tire bien puisqu’il y a peu de cas malgré l’afflux de touristes. On n’est cependant pas à l’abri d’une quatrième vague.

« Ma priorité et mon objectif sont la santé et la sécurité des Charlevoisiens. Il faut vraiment augmenter la couverture vaccinale puisqu’on voit une hausse de cas au Québec, dont en Mauricie. On commence à le voir aussi ici dans Charlevoix. Cela fait déjà quelques semaines que je dis que le variant Delta fait son entrée dans la région même si je ne peux confirmer que les nouveaux cas sont reliés à ce variant », ajoute le Dr Dupuis.

En analysant les données, on voit que la moitié des cas au Québec concernent les jeunes de 20 à 39 ans. « La saisonnalité du virus nous donne une chance en été.  La présence du variant et la rentrée scolaire feront un cocktail idéal pour une montée de cas », craint le Dr Dupuis, qui est fier du seuil de vaccination atteint dans Charlevoix. Il espère toutefois un dernier effort pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés.

Voici l’horaire des cliniques de vaccination de Charlevoix :

Partager cet article