A l’aube du jour 4, retour en images sur Le Festif!

Par Emelie Bernier 9:31 AM - 24 juillet 2021
Temps de lecture :

Annie, Sabrina, Christopher, Amélia, Marguerite, Ely-Rose, Christelle et Jacob apprécient leur Festif! « C’est magique! Les sites sont vraiment beaux et on est chanceux d’avoir ça chez nous! Oui, c’est beaucoup de monde, mais on le savait et c’est juste 5 jours! Les touristes sont super respectueux! », lance Annie Tremblay au nom de la belle tribu qui est venue à travers champ entendre le concert de Socalled à la maison abandonnée. Et vous, votre Festif? Montrez-nous vos photos en visitant notre page Facebook.

Le Festif! bat toujours son plein et cette journée s’annonce aussi chargée que les précédentes avec des performances scéniques de Marie-Pierre Arthur, Michel Rivard, NoBro, Choses sauvages, We are wolves, Alex Burger, The Weather Station, Laurence-Anne, The Blaze Velluto Collection et plusieurs autres. La journée a commencé tôt avec la prestation de Mon Doux Saigneur à 4h45 au Germain Charlevoix.

La « Zone relax » est fort achalandée à toutes heures du jour.
Un public conquis pour Beyries au parc de la Virevolte.
Une scène est implantée au parc du Gouffre, site qui a accueilli le premier Festif! il y a 13 ans déjà.
Louis-Jean Cormier a retrouvé le public avec joie.
Louis-Jean Cormier a fait « parc du Gouffre » comble.
Scène quotidienne au Festif!
Le site de la maison abandonnée du chemin de l’Équerre a accueilli lo fi love boat, projet saugrenu de Carl Bastien et Catherine Pogonat et Socalled.
lo fi love boat, une proposition déjantée « fluodifiée » par l’artiste Josiane Lanthier.
Socalled a livré une prestation endiablée, avec sa musique mariant les influences.
Socalled, entouré d’une solide bande de musiciens dont l’incroyable chanteuse Katie Moore, a fait lever de terre les spectateurs massés sur le site de la maison abandonnée.
Le public est visiblement ravi de retrouver l’énergie du Festif!
Le site de la maison abandonnée Solotech est un des lieux inusités choisis par la bande du Festif! cette année.
Zach Zoya sur la rue Jean-Talon.
La zone relax du Parvis est le coeur névralgique du Festif!
Les champs autour de la maison abandonnée ont été le théâtre de déambulations heureuses entre les prestations.
Notre collègue Andrée-Anne Tremblay a assisté au récital de Coeur de pirate. Voici ce qu’elle en a pensé: « Coeur de Pirate nous a offert une poésie classique inspirée des lieux visités dans son enfance pour son tout premier festif! La chanteuse n’était toutefois pas très loin de la pianiste. L’artiste a en effet offert deux de ses chansons en surprise aux festivaliers pour sa double performance du 23 juillet. »

Partager cet article