Envolée de cerfs-volants sur la plage de Tadoussac pour s’opposer à GNL Québec

Par Johannie Gaudreault 10:15 AM - 06 juillet 2021
Temps de lecture :

L’activité Nos effets de serre-volants a eu lieu le 2 juillet sur la plage de Tadoussac. Photo : Facebook/Contre GNL Québec à Saguenay

En collaboration, le Mouvement citoyen littoralement inacceptable (MCLI) et la Coalition Fjord ont organisé l’activité « Nos effets de serre-volants » le 2 juillet sur la plage de Tadoussac à laquelle une centaine de personnes ont participé.

Même si la saison estivale est bel et bien entamée, il ne faut pas oublier de s’opposer au projet GNL Québec, qui n’a pas encore été rejeté par le gouvernement, selon la coporte-parole du MCLI, Marie Saint-Arnaud.

Le projet de construction d’une usine de liquéfaction de gaz naturel à Saguenay n’est toujours pas accepté socialement par les populations touchées par son implantation. L’objectif de l’activité de sensibilisation était donc « de tenir un événement convivial dans le contexte estival, mais qui permet de maintenir la pression sur les promoteurs du projet », divulgue Mme Saint-Arnaud.

Pour les organisateurs, le cerf-volant est un symbole d’opposition aux effets de serre, d’où le jeu de mot inséré dans le nom de l’activité.

Rappelons qu’en mars, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a déposé son rapport après avoir entendu de nombreux intervenants sur le projet de GNL Québec. Celui-ci démontait que les risques étaient plus importants que les avantages en ce qui concerne l’usine de liquéfaction de gaz naturel.

« Le gouvernement tarde à prendre une décision sur le projet alors on croit que c’est important de continuer à faire entendre nos voix et dire qu’on veut une nouvelle société sans hydrocarbures », a soutenu la coporte-parole au Journal Haute-Côte-Nord. Une décision de Québec est attendue d’ici l’automne.  

Partager cet article