L’esquisse de la future école Félix-Antoine-Savard de 39 M $ est dévoilée

Par Lisianne Tremblay 11:36 AM - 08 juin 2021
Temps de lecture :

La future école primaire Félix-Antoine-Savard coûtera entre 37 et 39 M$.

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, était à La Malbaie en ce 8 juin pour le dévoilement de la signature architecturale de la future école primaire Félix-Antoine-Savard, qui nécessite un investissement de 37 à 39 M$.

Les travaux préparatoires à la construction commenceront dans quelques semaines.

« Depuis plus d’un an, nous poursuivons nos efforts pour offrir de belles écoles adaptées aux besoins des jeunes d’aujourd’hui. C’est un projet audacieux. C’est une nouvelle génération d’école, une nouvelle façon de penser. L’école aura une signature distinctive et de beaux grands espaces. Le gymnase sera aussi rénové. Je suis convaincu que le remplacement de cette école favorisera la persévérance, la réussite et le plein épanouissement des élèves de Charlevoix », soutient le ministre Jean-François Roberge.

Même si l’école n’aura pas deuxième gymnase, le ministre Roberge confirme que le gymnase actuel sera remis au goût du jour. «La clientèle ne justifie pas l’ajout d’un deuxième gymnase. Des travaux importants seront cependant réalisés. On refait le toit, l’éclairage et le sol. Il sera complètement refait » ajoute M. Roberge.

Martine Vallée, le ministre Jean-François Roberge, le maire Michel Couturier et la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré étaient fiers de dévoiler l’esquisse et les photos de la future école primaire.
Des espaces collaboratifs seront ajoutés et permettront des regroupements en fonction des besoins des élèves.

L’école sera située sur le site actuel de l’école Félix-Antoine-Savard au 250, rue Saint-Étienne, à La Malbaie, mais elle sera au coeur du centre-ville au lieu d’être en hauteur. De grandes fenêtres seront installées afin que les espaces communs bénéficient d’un maximum de lumière naturelle.

La nouvelle école pourra accueillir près de 650 élèves du préscolaire et du primaire. En plus d’intégrer le gymnase existant à la nouvelle construction, l’école offrira :
o 27 classes;
o une salle de motricité;
o un local de musique et un local d’art;
o un total de 9 espaces collaboratifs;
o un carrefour d’apprentissage;
o un espace polyvalent;
o une cuisine;
o un espace pour le personnel;
o un espace pour le service de garde.

« L’éducation est la première richesse d’une société. La construction d’une nouvelle école primaire à La Malbaie est un engagement phare de notre gouvernement. J’en suis très fière et je considère que c’était important qu’elle soit située au coeur du centre ville de La Malbaie. Je suis persuadée que cet établissement moderne, aux espaces stimulants et ludiques, favorisera la réussite éducative des générations à venir. Cet investissement sera une plus-value pour les jeunes familles de Charlevoix », commente Émilie Foster, députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré.

Voici à quoi ressembleront les classes de la future école.

Le maire de La Malbaie Michel Couturier indique pour sa part qu’ «on a un momentum à la Malbaie ». «On est dans une lutte à la démographie et ce que nous voulons c’est accueillir de nouvelles familles. Cette nouvelle école, située au cœur de La Malbaie, offrira un milieu dynamique et actif pour nos jeunes. C’est avec une grande fierté que la Ville de La Malbaie a cédé les terrains pour la réalisation de l’agrandissement de l’école Félix-Antoine-Savard. »

« Ce nouvel espace éducatif moderne, stimulant et adapté aux nouvelles réalités du milieu de l’éducation favorisera, entre autres, l’augmentation du sentiment d’appartenance et la motivation des élèves en répondant à leurs besoins pédagogiques et de socialisation. De plus, le partage des infrastructures municipales et scolaires profitera tant aux élèves qu’aux citoyens de La Malbaie. La collaboration des partenaires associés à ce projet d’envergure, intimement lié à l’agrandissement du centre hospitalier, constitue un bel exemple de mobilisation de la communauté charlevoisienne, précise Martine Vallée, directrice générale du Centre de services scolaire de Charlevoix.

La salle à dîner.

Les élèves devraient être en mesure de découvrir leur nouvelle école dès la rentrée scolaire de 2023-2024.



Partager cet article