Déconfinement : Tourisme Charlevoix peut enfin prévoir, mais…

Par Karine Dufour-Cauchon 11:15 AM - 20 mai 2021
Temps de lecture :

Un moment d’arrêt sur la promenade Samuel de Champlain de La Malbaie

L’industrie touristique sort du brouillard pour la première fois depuis longtemps. Les assouplissements graduels annoncés par le gouvernement de François Legault mardi rassurent Tourisme Charlevoix pour l’été à venir. Toutefois,  «le diable sera dans les détails».

Mitchell Dion, directeur général de Tourisme Charlevoix, se réjouit du plan de déconfinement annoncé le 18 mai.  Cela faisait longtemps que lui et les quelque 400 membres associatifs de Tourisme Charlevoix travaillaient au fil des consignes.

La prévisibilité est de retour dans une certaine mesure. «On attendait d’avoir une notion de prévisibilité, d’être capable de savoir où l’on s’en va. Ça a été la très bonne nouvelle, on ne naviguera plus dans le brouillard. On connait les différentes étapes, comment elles vont se dérouler. Comme quoi beaucoup de choses vont rouvrir très bientôt. C’est une très bonne nouvelle», indique-t-il au lendemain de la grande annonce.

Autre point important, le gouvernement a encouragé explicitement les Québécois à voyager dans la province. Les déplacements non essentiels ne sont plus interdits ou non recommandés.

 «Les déplacements étaient déjà autorisés. Je crois que cela dérangeait quand même que les déplacements soient non recommandés, il fallait toujours le mentionner dans nos communications, dans nos actes de renseignement. Les membres aussi avaient à le préciser [auprès de leurs clients] . Maintenant, le message est clair qu’on invite à un été touristique».

Mitchell Dion, directeur général de Tourisme de Charlevoix

La grande surprise de la semaine : des événements permis à 2500 participants. Plusieurs acteurs de l’événementiel ne s’y attendaient pas, avance le M. Dion. Il rappelle que Charlevoix organise près d’une quarantaine de festivals et d’événements en période «sans covid».

Avant de s’emballer sur le nouveau calendrier Legault, il faudra en savoir davantage. La prudence demeure de mise selon Mitchell Dion, pour qui le doute plane encore sur le fait que la région changera de couleur le 31 mai.

« Le diable sera dans les détails. On a hâte d’en savoir plus. Entre autres, on annonce que la majorité des régions pourront passer au palier d’alerte orange d’ici le 31 mai. Est-ce que ça sera le cas pour notre région? C’est surtout cela que j’ai hâte de voir. À partir du 31 mai avec un palier orange, ça va permettre à nos restaurateurs d’ouvrir. On a hâte de voir si on va être dans cette vague d’ouverture», termine M. Dion.

Les pourvoiries et les auberges de jeunesse sont toujours en attente de réponse. L’organisation sera attentive aux prochaines annonces de la Santé publique.

À LIRE ÉGALEMENT: DÉCONFINEMENT : VOICI LE CALENDRIER DE FRANÇOIS LEGAULT

À LIRE ÉGALEMENT: (MIS À JOUR) LES SPECTACLESEXTÉRIEURS DE 250 PERSONNES POURRONT REPRENDRE DÈS LE 21 MAI

Partager cet article