Tenir des conseils à huis clos: la démocratie bafouée

Par Emelie Bernier 12:38 PM - 23 avril 2021 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Monsieur le maire, conseillers et conseillère de Petite Rivière Saint-François,


Les réunions du conseil se tenant déjà à huis clos, en vertu de l’arrêté ministériel émis le 26 avril 2020, la plupart des municipalités, dont Petite-Rivière-Saint-François, ont adopté la plateforme Zoom afin de faciliter la participation citoyenne et de préserver les processus démocratiques.

L’adoption de ces moyens virtuels a permis que les décisions ayant une portée significative pour les citoyens soient présentées, expliquées et débattues de la manière la plus ouverte et transparente possible.

À cet égard, l’intérêt pour les séances du conseil est significatif et la participation est importante, même plus qu’avant la pandémie quand les séances pouvaient être tenues physiquement à l’hôtel de ville.
Les gens sont très intéressés et posent des questions pertinentes auxquelles il peut être parfois complexe de répondre mais qui ont le mérite de susciter des débats et des échanges d’idées.

Cela n’est pas sans doute pas toujours facile pour les élus, mais c’est la raison d’être des conseils municipaux, tel que voulu par la loi.

Nous nous expliquons mal votre décision, annoncée à la sauvette en fin de réunion, de ne plus utiliser Zoom pour les prochaines séances mensuelles du Conseil et de vouloir que les citoyens posent leurs questions par courriel sur les sujets préalablement annoncés.

Les citoyens ne sont pas dupes et malheureusement, l’impression donnée par ce changement est que vous souhaitez réduire une fois de plus et contrôler le débat sur certains règlements qui ne font pas consensus dans la population. Le processus démocratique s’en trouvera faussé, favorisant la possibilité d’abus et d’irrégularités.
Le rôle du conseil implique d’être à l’écoute des citoyens et disponible pour entendre leurs revendications, leurs doléances et aussi leurs suggestions. Cela se fait très bien avec la plateforme Zoom utilisée avec succès jusqu’à maintenant. C’est pourquoi nous vous demandons de continuer son utilisation ou de bien vouloir nous expliquer clairement et par écrit les raisons motivant votre décision.

Veuillez accepter, Monsieur le Maire, conseillers et conseillère, nos salutations distinguées.

Rollande Allard et Marcel Gagnon
Petite-Rivière-Saint-François

Partager cet article