Le Domaine reçoit 450 000$ pour faire de l’église de Saint-Irénée un lieu de formation et de diffusion

Par Emelie Bernier 6:36 PM - 13 avril 2021
Temps de lecture :

Église Saint-Irénée – Archives

Le Domaine Forget reçoit un sérieux coup de pouce pour son projet de transformation de l’église de Saint-Irénée en lieu de diffusion et d’enseignement de la musique et de la danse. L’institution culturelle recevra le quart de l’octroi de 1,8 M$ annoncé ce matin par la ministre de la Culture et des Communications  Nathalie Roy pour la requalification de lieux de culte patrimoniaux québécois, soit 448 500$.

Le directeur artistique du Domaine Forget Paul Fortin et la directrice générale, Ginette Gauthier. Archives

Rappelons que le Domaine Forget est en démarche depuis près de deux ans afin de faire l’acquisition du bâtiment et de le convertir en lieu de diffusion et d’enseignement, tout en préservant sa vocation religieuse, une priorité pour la communauté de Saint-Irénée.

« On l’attendait, on l’espérait, cette nouvelle!  Quand on l’a présenté, on trouvait qu’on avait un beau projet qui rejoignait les visées du ministère, soit protéger le patrimoine religieux », indique la directrice générale du Domaine Forget, Ginette Gauthier.

Le processus d’acquisition a été retardé par la situation sanitaire, mais Mme Gauthier confie que le dénouement est imminent.

Si l’église sera désacralisée la veille de la transaction qui fera du Domaine Forget son nouveau propriétaire, des cérémonies religieuses pourront toujours s’y tenir. « Ça demeure un lieu de culte et nous avons discuté avec la Fabrique pour bien répondre à leurs besoins», précise la dg.

D’importants travaux seront réalisés. « Nous ferons  notamment un beau grand studio de danse. La nef sera transformée en salle de cours pour les activités de formation. Nous pourrions offrir de petits concerts », résume Ginette Gauthier.

Le revêtement extérieur sera refait, mais l’église ne nécessitera toutefois pas de travaux structurels majeurs. «Les gens qui s’en sont occupé en étaient fiers et ils en ont pris bien soin. On n’a pas de mauvaise surprise. Les travaux que nous ferons entrent dans la mise aux normes et la transformation. On est vraiment très très content de cet investissement de près d’un million $ qui va nous permettre de bonifier nos activités», lance avec enthousiasme Ginette Gauthier. Le Domaine Forget doublera la mise du ministère.

La députée Emilie Foster

La députée Émilie Foster s’est dite « fière de l’aboutissement de ce projet tant attendu ». « Charlevoix est une région riche en histoire, et nos églises en font partie. L’église de Saint-Irénée, magnifique, juchée sur la montagne avec une vue extraordinaire sur le fleuve, est un joyau exceptionnel que je tenais à mettre en valeur en tant que députée», a commenté la députée Emilie Foster interrogée suite à l’annonce de la ministre Roy. La subvention accordée au Domaine Forget afin qu’il puisse y présenter des activités artistiques permettra cette mise en valeur en donnant un second souffle au bâtiment religieux et en assurant sa pérennité, selon elle.  «Je suis heureuse que deux institutions de Saint-Irénée puissent unir leurs forces pour faire rayonner notre patrimoine culturel et historique », confiait l’élue.

L’église de Pointe-au-Pic aussi

Dans le cadre du même octroi, 44 000$ seront remis au Musée de Charlevoix. Ces deniers serviront à financer une étude architecturale de l’église de Pointe-au-Pic,  sur laquelle le Musée de Charlevoix a des visées.

«Nous pensons depuis un certain temps à intégrer ce bâtiment patrimonial à notre offre. Notre musée a comme mission la préservation du patrimoine et on sait que le volet des églises est en péril. C’est un projet préliminaire, mais cette étude permettra d’aller de l’avant avec le volet architectural, le carnet de santé du bâtiment, le potentiel et les mises aux normes», indique le directeur du Musée de Charlevoix Sylvain Gendreau, enchanté de cet appui.

Partager cet article