La Caisse Desjardins de Charlevoix-Est veut remettre 982 000$ en ristourne

Par Karine Dufour-Cauchon 8:58 PM - 07 avril 2021
Temps de lecture :

La Caisse Desjardins de Charlevoix-Est, siège social de La Malbaie.

À la fin de l’exercice financier 2020, la Caisse Desjardins de Charlevoix-Est a dévoilé le montant total de ristournes qu’elle propose à ses membres.

Cette année, le montant en question est de 982 447$. L’excédant total de la caisse pour 2020 avoisine les 8 millions $. La différence entre ses deux montants serait répartie dans différents programmes pour la communauté et dans des placements. Entre autres, on vise à affecter 250 000 $ au Fonds d’aide au développement du milieu.

« Il s’agit du scénario recommandé par le conseil d’administration », a clarifié la présidente du CA, Danielle Amyot. Elle a souligné que le présent scénario de partage des excédents de la caisse se veut le scénario idéal selon les estimations du regroupement coopératif.

Les membres Desjardins ont jusqu’au dimanche 11 avril pour voter sur la proposition déposée en assemblée générale annuelle ce mercredi 7 avril. La période de scrutin est donc de quatre jours. Ils peuvent consulter la proposition et voter pour ou contre celle-ci à partir de leur page AccèsD.

Danielle Amyot, présidente du conseil d’administration de la Caisse de Charlevoix-Est.

En 2020, 283 762 $ auront été retournés à la collectivité grâce au Fonds d’aide au développement du milieu de la caisse de Charlevoix-Est. Un autre 312 413 $ a été remis à différents projets comme la campagne de financement «Tissé serré» de la SDC du centre-ville de La Malbaie (16 000$) et la rénovation de la bibliothèque de Notre-Dame-des-Monts (20 000$).

«Le Fonds d’aide au développement du milieu (FADM), les dons et les commandites sont des leviers importants pour soutenir le dynamisme socioéconomique de notre collectivité. Le FADM est constitué d’une partie des excédents de la Caisse que les membres acceptent d’investir dans le développement de leur communauté lors d’un vote tenu à l’assemblée générale annuelle», a ajouté finalement Martin Tessier, directeur général.

Partager cet article