Mise à jour Vaccination: les aînés insulaires devront se déplacer à Clermont, si la situation ne change pas

Par Emelie Bernier 5:31 PM - 24 février 2021
Temps de lecture :

Les réservations pour la vaccination grand public débuteront en ce jeudi 25 février. La vaccination débutera dans la semaine du 8 mars. La Santé publique indique que les Québécois ne devraient pas avoir à se déplacer plus d’une demie heure pour obtenir le vaccin, une donnée qui fait sourciller l’insulaire Laurent Boudreault.

Proche aidant de trois aînés insulaires, M. Boudreault a tenté de savoir si une équipe de vaccination mobile se déplacerait jusqu’à L’Isle-aux-Coudres.

«J’ai appelé au CIUSSS,  mais ils disent que ce n’est pas prévu.  Pour l’instant, ils disent que je dois réserver demain (jeudi 25 février) et qu’avec le code postal, ils vont me dire où me rendre, vraisemblablement à Clermont ou à Baie-Saint-Paul si la clinique ouvre d’ici là », indique-t-il.

Même s’il réussit à obtenir trois rendez-vous assez rapprochés pour amener sa belle mère, le beau-frère de celle-ci et sa voisine tous en même temps, la planification ne sera pas simple. «Il faut prendre le bateau et l’horaire est réduit l’hiver. On doit se rendre, attendre pour le rendez-vous, revenir. J’estime qu’on va être parti environ 5 heures si tout se passe bien. On est loin d’une demie heure! », résume-t-il. Il a élaboré plusieurs scénarios, mais aucun n’est simple.

« Si je quitte à 9h heures, je n’ai pas suffisamment de temps pour revenir prendre le traversier pour 11h30 à Saint-Joseph-de-la-Rive. Je dois prévoir le diner, mais il n’y a pas de restaurant d’ouvert! Et la pause pipi que nous impose les médicaments? Ce n’est pas une mince affaire. Il n’y a pas de traversier à 12 heures 30 au début mars, il est à 13 h30….On parle d’une arrivée à 14 heures. »

Peut-il même embarquer les trois personnes en même temps dans sa voiture?

Mettre à risque trois personnes âgées en santé en les déplaçant ainsi lui semble aberrant. «Je trouve inadmissible qu’on n’ait pas réfléchi à cette situation pour la population de l’isle-aux-Coudres et qu’à la veille de la prise de rendez-vous, la situation soit encore dans le néant! »

Il estime qu’une centaine de citoyens insulaires sont âgés de 80 ans et plus. « On parle de 100 aînés qui devront prendre la route pour en moyenne 5 heures de déplacement. Le CIUSSS annonce que tout a été fait pour réduire au minimum, environ 30 minutes,  le déplacement des populations
vers les  centre de vaccination  Je crois que la population de L’Isle-aux-Coudres a été oubliée et que la Santé publique, responsable de la vaccination, doit  nous annoncer que nous aurons droit à une vaccination de proximité dans notre milieu », conclut M. Boudreault.

La réponse du CIUSSS

Le CIUSSS de la Capitale Nationale rappelle que si vous êtes un aîné de 80 ans et plus et vous devez vous rendre à une clinique de vaccination et propose quelques alternatives pour ce faire:

1-   Demander à un proche, un ami, un membre de la famille de vous accompagner pour votre transport.

2-   Utiliser un transport adapté ou un taxi si possible.

3-   Si aucun proche ne peut assurer votre transport et que vous ne pouvez prendre un taxi,  vérifier si un organisme communautaire de la région peut assurer votre déplacement, comme ils le font  pour un transport lors d’un examen à l’hôpital.

4-   Si vous recevez des services de soutien à domicile, mentionner ce besoin de transport à votre intervenante du CIUSSS.

5-   Lors de la prise de votre rendez-vous téléphonique, faites-en mention.

«Nous travaillons en ce moment avec nos équipes du soutien à domicile dans certains secteurs, dont celui de L’Isle-aux-Coudres, afin de pouvoir identifier les aînés qui pourraient avoir besoin d’un transport, et de faciliter leur accès à la vaccination», indique Annie Ouellet, porte-parole et agente d’information aux relations médias.

La réponse du CIUSSS ne satisfait pas Laurent Boudreault

«Je crois que la représentante du CIUSS n’a pas compris que le transport se fasse en autobus, en taxi , avec un voisin ou en transport adapté, le temps de déplacement ne changera pas et les ainés
seront mis en situation de stress pour 5 heures de déplacement!», réagit-il.

Il estime que le programme de vaccination doit inclure tous les aînés, dont ceux de L’Isle-aux-Coudres.

«Si des solutions s’annoncent pour ceux qui sont incapables de se déplacer,  le programme de vaccination doit inclure tous les ainés de l’île», estime-t-il. Il soutient que la vaccination pour la grippe a pu avoir lieu à domicile l’automne dernier. «Qu’on fasse de même pour la COVID.»

Partager cet article