La MRC de Charlevoix ne fera pas de pression, mais souhaite un assouplissement des mesures

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
La MRC de Charlevoix ne fera pas de pression, mais souhaite un assouplissement des mesures
La préfet de la MRC de Charlevoix, Claudette Simard. (Photo : Courtoisie Louis Laliberté)

Le conseil des maires de la MRC de Charlevoix ne fera de pression comme les maires de l’Est-du-Québec l’ont fait pour que la région de Charlevoix passent en zone orange, mais il souhaite cependant des assouplissements pour la région de Charlevoix.

Le premier ministre du Québec François Legault a indiqué que certaines régions pourront bénéficier d’assouplissements de mesures étant donné leur situation épidémiologique le 26 janvier en point de presse. Le conseil des maires n’adresse pas de demande à la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Émilie Foster et n’a pas adopté de résolution en ce sens lors de la séance du comité administratif.

«Pour le moment, nous allons suivre les recommandations du gouvernement puisque c’est à la Santé publique de prendre la décision, commente Claudette Simard, préfet de la MRC de Charlevoix. On parle d’assouplissement on ne parle pas encore de changement de alier d’alerte. S’il décide d’ouvrir les régions autour de nous, dont la Côte-Nord, le Bas-St-Laurent et la Gaspésie, nous voudrions aussi ouvrir, mais nous ne voulons pas avoir à reculer. »

La position du conseil des maires ressemble à celle de leurs homologues de Charlevoix-Est

Mme Simard ajoute que «les assouplissements devraient être plus importants pour les régions où cela se passe bien ». La préfet a salué les actions des citoyens qui écoutent les directives de la Santé publique « de façon exemplaire ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires