(VIDÉO) Le Papa Rocker s’offre un premier album

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
(VIDÉO) Le Papa Rocker s’offre un premier album
C’est l’artiste visuelle et «Maman Rocker» Josée Brisson qui a conceptualisé la couverture de l’album, en plus d’un livret qui promet d’être «très divertissant». (Photo : Courtoisie - Art : Josée Brisson)

Il est père de famille, rocker et entrepreneur. L’année 2020 aura eu du bon pour Mathieu Tremblay, qui sort son premier album, Papa Rocker.

Le Papa Rocker et guitariste hors pair Mathieu Tremblay de Clermont s’offre un premier album. Le 4 décembre marquera la sortie du premier opus de son histoire de famille et de musicien.  Le professeur de guitare et initiateur de la plateforme Jejouedelaguitare.com promet entre autres des vers d’oreilles comme Prima Papa Rocker, Kessé qu’on mange pour souper? ou bien Man with a Caravan.

«J’ai essayé d’être le plus vrai possible là-dedans, témoigne-t-il. Je ne peux pas me mettre à écrire des chansons sur la dépression, les peines d’amour… Ce n’est pas moi du tout! J’ai écrit quelque chose qui reflétait ma vie. J’ai trois filles, je rentrais tard quand je faisais des spectacles, je me levais de bonne heure, on ramasse les jouets, on fait à souper, et on lâche le dessert!».

Son projet prenait place en 2018, où il quittait la scène de la Maison Bootleger. Alors qu’il accumulait les «covers» et les reprises, il voulait avoir son projet à lui. Mathieu Tremblay n’avait jamais chanté avant de faire son premier album. Le guitariste avait l’habitude d’avoir le second rôle dans ses formations musicales.

Son premier simple date de décembre 2018. Prima Papa Rocker avait alors fait le tour des stations de radio. «Le nom, j’ai pogné ça sur une chaise haute chez mon père, alors que ma première fille avait un an! C’était écrit Prima Papa Rocker sur la chaise haute, ça m’a marqué. J’ai gardé ce titre-là dans ma tête pendant quatre ans et demi avant d’en faire quelque chose. Je trouvais que ça représentait bien ce que je faisais, ce que je voulais faire», rapporte le Clermontois.

On peut voir ici que son oeuvre est un projet de famille – Voici le Côté sombre du Dessert

L’enregistrement se veut solide. Même s’il «ne se prend pas au sérieux», il soutient que son rendu est professionnel. Pour mixer le tout, il a fait affaire avec des «pros». «C’est rock, oui, mais ça reste

«clean». J’aime dire que oui, j’ai les cheveux longs, mais ils sont propres quand même!», termine-t-il à la blague.

Ses vidéoclips sont accessibles sur la plateforme Youtube. Son album est vendu chez les petits comme les grands disquaires ainsi que sur Paparocker.com . Son école de musique virtuelle Jejouedelaguitare.com compte maintenant des centaines de milliers d’aspirants guitaristes, autant du Québec que du continent européen.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires