Tourisme: une nouvelle aide bienvenue, mais…

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Tourisme: une nouvelle aide bienvenue, mais…
(Photo : TOURISME CHARLEVOIX)

L’annonce du gouvernement de François Legault pour donner un autre coup de pouce à l’industrie touristique est bien accueillie chez Tourisme Charlevoix. Quelques nuances doivent toutefois être apportées afin de comprendre comment les nouveaux montants pourront venir en aide aux entreprises touristique de la région.

Mitchell Dion, directeur général de Tourisme Charlevoix, indique d’abord que l’enveloppe de 28 millions $  pour le secteur de l’hébergement est l’élément le plus intéressant de l’annonce du 18 novembre.

«Toute annonce pour venir en aide à l’industrie est toujours la bienvenue. On voit que l’on a une deuxième vague de COVID-19 en ce moment et de nouvelles aides arrivent en même temps. Ce qui nous intéresse beaucoup, ce sont les 38 M$ annoncés pour venir en aide à l’industrie de l’hébergement touristique. Il faudra voir quelles entreprises arriveront à se qualifier », prévient-il.

La bonne saison qu’a connu Charlevoix pourrait compliquer l’accès à cet aide. Elle se base sur la baisse de perception de Taxe sur l’Hébergement (TSH) pour les deux derniers trimestres d’activités. Pour être éligibles, les hébergements devront prouver qu’ils ont perdu 30% de cette perception de taxe. Pour le dernier trimestre de l’année (juillet, août et septembre), Charlevoix a peut-être battu trop de records.

«Les entreprises devront démontrer une perte de 30% de taxe sur l’hébergement pour les deuxième et troisième trimestres combinés. Étant donné que le 3e trimestre s’est traduit en une bonne saison pour la région, il faudra voir qui sera capable de faire cette démonstration là de perte. Ce sera peut-être à degré variable sur le territoire», soutient Micthell Dion.

Bien qu’il croit qu’il s’agit d’une «bonne aide», le dg estime qu’il y aura  «des éléments qui pourraient créer du remous», si l’on pense notamment à l’exclusion des résidences de tourisme dans ce programme.

En terminant, le directeur régional «a hâte à une aide déployée pour l’industrie de la restauration, fortement impactée» par la crise. Il consent par contre qu’une telle annonce n’est pas de la juridiction du ministère du Tourisme.

Pour plus de détails sur l’annonce de mercredi, cliquez ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires