S.O.S COVID-19 : un court-métrage qui ne laissera personne indifférent

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
S.O.S COVID-19 : un court-métrage qui ne laissera personne indifférent
Suzie Gagnon et le Dr Jean-Luc Dupuis. (Photo : Courtoisie Pierre Rochette)

Le Dr Jean-Luc Dupuis et Suzie Gagnon ont travaillé fort sur le court-métrage S.O.S COVID-19, qui sera présenté jeudi le 5 novembre à 19h30 sur la chaîne You Tube du Musée de Charlevoix grâce au projet Covidart-Qc.

Ce court-métrage d’une durée de 25 minutes saura surprendre les Charlevoisiens, selon le Dr Dupuis, médecin et cinéaste. « Pour moi, c’est un moyen de donner ma vision scientifique et artistique de la COVID-19 que j’ai abordé en parlant aussi de la santé mentale, précise-t-il. Ce projet m’a permis d’aller plus loin dans le montage et l’ajout d’effets spéciaux. C’était plus difficile de travailler avec Suzie vu qu’elle est à Montréal. Elle s’est occupée de la trame sonore et de la composition musicale comme elle l’avait fait aussi pour nos autres films. J’ai fait les textes et je suis aussi réalisateur. Notre travail est complémentaire. C’est la femme-orchestre de la technologie ».

L’histoire est un mélange de réalité et de fiction. Les gens pourront voir comment un artiste-peintre et une femme d’affaires vivent la pandémie. La mission sociale est aussi importante pour le cinéaste. « Le film permet de constater la détresse sociale que l’on peut ressentir en raison de cette deuxième vague de la COVID-19. J’ai pu compter sur la collaboration d’Audrey Bélanger et du musicien Tommy Boivin, poursuit le Dr Dupuis. Le projet de sculpture du poisson-lune, réalisé par Jean-François Lettre et Pierre Bouchard est relié à ce court-métrage. »

En tant que médecin, il a accepté de commenter brièvement la pandémie. Il s’est d’ailleurs impliqué dès le début avec l’initiative « On se protège plus que moins, qui a permis de vendre des masques jetables aux citoyens.« Au printemps, je n’étais pas d’accord avec le message «Ça va bien aller» puisqu’on était en pleine pandémie et qu’il aurait fallu être plus réaliste. La hausse des cas dans Charlevoix est importante, il  faut que la société se prenne en main et qu’il ait un certain leadership. »

Les Charlevoisiens auront droit à une surprise promet le duo, quant à la projection du court-métrage.

Voici le court métrage en question :

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires