Les voix féministes de Charlevoix veulent des actions

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Les voix féministes de Charlevoix veulent des actions
Les voix féministes de Charlevoix ont souligné la Marche mondiale des femmes à leur façon. (Photo : Courtoisie)

Le comité de concertation Les voix féministes de Charlevoix appuie les cinq revendications du mouvement de la Marche mondiale des femmes (MMF).

Sous le slogan « Résistons pour vivre, marchons pour transformer », le comité se mobilise pour la lutte à la pauvreté, la non- violence, la justice climatique, la lutte contre le racisme systémique et la discrimination, et l’autodétermination des femmes autochtones.

Ce comité est composé des quatre groupes de femmes de la région soit le CALACS de Charlevoix, le Centre-Femmes aux Plurielles, la Maison La Montée et le Centre des femmes de Charlevoix. En raison de la pandémie de COVID-19, la grande manifestation nationale prévue n’a pu avoir lieu. Le comité tenait toutefois à participer à ce mouvement majeur de solidarité féministe.

Depuis 20 ans, les groupes de femmes de Charlevoix  se mobilisent lors de la MMF pour défendre les droits des femmes. « L’actualité et la pandémie de COVID-19  ont à nouveau démontré que les inégalités sociales et de genre perdurent et nous rappellent la pertinence des revendications féministes pour améliorer les conditions de vie des femmes, et ce, du monde entier », commente Élisabeth Caron, assistante à la coordination au Centre des femmes de Charlevoix.

« Dans Charlevoix, le travail invisible et non rémunéré des femmes et la violence envers les femmes sont des enjeux majeurs, poursuit Mme Caron. Qu’elles soient femmes à la maison, proches aidantes, travailleuses de la santé ou du secteur des services, les femmes sont
majoritairement touchées par leurs conditions de travail précaires et leur bas salaire.»

Des élues ont tenu à exprimer leur soutien à la cause

« Je tiens à manifester tout mon appui aux actions qui visent à soulager la pauvreté et à réduire la violence, commente Odile Comeau, mairesse Saint-Irénée et préfète de la MRC de Charlevoix-Est. Je salue la bienveillance des personnes qui font la différence dans notre milieu de vie pour qu’il soit meilleur. »

Caroline Desbiens, députée Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d’Orléans-Charlevoix, souligne pour sa part que «marcher, c’est avancer ! Coûte que coûte, c’est faire un pas puis un autre vers ce qui nous appelle! Voilà une belle façon de regarder devant. Je fais équipe avec vous toutes ! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires