Incompréhension et tristesse pour les activités sportives

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Incompréhension et tristesse pour les activités sportives
Les entraînements ont dû être annulés pour une période indéterminée. (Photo : Lyne Blais)

Le gym Form-0-Max de Baie-Saint-Paul a dû à nouveau fermer son établissement le 16 octobre étant donné l’alerte maximale. Toutes les activités sportives ont été mises sur pause dont celles organisées par la coach Lyne Blais.

« Je suis membre d’un regroupement de gym et ce que nous ne comprenons pas c’est pourquoi c’est nous qui fermons alors que faire du sport c’est bon pour la santé et le système immunitaire, se questionne Yan Gagnon. Aussi, il n’y a eu aucune éclosion, ni aucun cas dans les gyms et les centres de conditionnement physique. Nos clients respectent les mesures à la lettre, cela se passait super bien. »

Yan Gagnon, propriétaire du gym Form-o-Max

L’été a été plus tranquille comme c’était le cas les années précédentes, mais l’automne s’annonçait bon et plusieurs clients avaient repris leur entraînement. « J’espère que cette fermeture durera moins longtemps que ce printemps, a ajouté M. Gagnon. J’ai des frais fixes à payer si la fermeture dure plus d’un mois, je devrai me tourner vers l’aide gouvernementale, qui est sous forme de prêt. Donc ce n’est pas encourageant. »

Est-ce que les gens poursuivront leur entraînement à la maison ? Pour certaines personnes, la motivation n’est pas la même lorsqu’elles se retrouvent seule pour faire du sport. La coach Lyne Blais en sait quelque chose. «Nous avions quatre semaines complétées et mes élèves étaient super motivées, précise-elle. Les répercussions sont grandes puisqu’on ne peut pas continuer même si les entraînements se déroulaient à l’extérieur. »

Elle anime également des entraînements pour un groupe de 50 ans et plus au centre communautaire Pro-Santé. « Les participants trouvent cela triste puisque pour certains c’est la seule activité sociale qu’il faisait, ajoute Mme Blais. Cette clientèle ne s’entraîne pas à la maison donc ce sera difficile pour eux. J’espère pouvoir reprendre les cours d’ici un mois. Si c’est plus long, il faudra trouver des sources de motivation. »

La coach lance un défi afin d’encourager les Charlevoisiens à bouger. Ils seront invités à suivre sa page Facebook pour s’inscrire. Il sera possible d’effectuer 100 kilomètres à la marche ou à la course pour le prochain mois. Des programmes de musculation seront également mis en ligne.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires