Tourisme Charlevoix : Oui aux visiteurs à condition de respecter les règles sanitaires

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Tourisme Charlevoix : Oui aux visiteurs à condition de respecter les règles sanitaires
Les visiteurs pourront venir tout en respectant les règles sanitaires. (Photo : Tourisme Charlevoix)

À l’approche de la fin de semaine, le directeur général de Tourisme Charlevoix, Mitchell Dion, ne ferme pas la porte aux visiteurs des zones qui ont un code d’alerte rouge, mais ils devront respecter les mesures de Santé publique.

« Nous avons un souci de préserver notre économie, a mentionné M. Dion. Nos entreprises ont montré au printemps qu’elles sont en mesures de faire appliquer les règles sanitaires et qu’elles prenaient cela au sérieux. La responsabilité revient aux visiteurs de venir ou de demeurer à la maison. S’ils viennent d’une zone « rouge », on va les accueillir, mais ils doivent éviter d’aller dans les entreprises fermées en zone rouge. Plusieurs personnes ont annulé leur séjour alors que d’autres vont honorer leurs réservations dans les prochaines semaines ».

La préfet de la MRC de Charlevoix Claudette Simard abonde dans le même sens. «C’est important que les visiteurs respectent les règles. Oui nous voulons garder nos entreprises ouvertes. Les commerçants ont travaillé fort pour que ce soit sécuritaire. Nous avons de grands espaces qui permettent de respecter la distanciation physique. »

Pas d’interdiction de louer 

En ce qui concerne les résidences de tourisme, il n’y a pas d’interdiction de location. « Nous n’avons pas le pouvoir d’intervenir, a ajouté Mitchell Dion. La décision de louer ou non revient aux propriétaires des résidences de tourisme, mais nous les invitons à suivre les consignes de la santé publique. Par exemple, si 15 personnes de Montréal louent un chalet, ce serait surprenant qu’ils aient tous la même adresse. Les consignes émises par le gouvernement sont claires. Les déplacements interrégionaux sont non recommandés. »

Les visiteurs en provenance des zones rouges qui ne respectent pas les règles sanitaires de leur territoire à l’extérieur de leur territoire de résidence sont passibles d’amendes. Ces nouvelles mesures comprennent également l’ajout d’activités de sensibilisation par la sécurité publique dans les régions fréquentées par les Québécois durant les activités automnales dont Charlevoix.

Mme Simard espère pour sa part que la région demeurera avec un code d’alerte orange. « On a travaillé pour avoir une distinction avec la Capitale-Nationale et nous l’avons obtenu. On souhaite maintenant demeurer dans cette zone. L’évaluation sera effectuée par la Santé publique. Nous sommes préoccupés par la situation et nous ferons ce qu’il faut pour garder nos écoles ouvertes ».

Même si le directeur général est conscient des pertes pour son industrie qui représente près de 30 % des emplois, Mitchell Dion souhaite miser sur la saison hivernale . « On espère que la situation ne sera pas la même puisque le temps des fêtes est très important pour les entreprises touristiques. On s’attend à ce que le mois de novembre soit difficile, mais on mise sur la période des fêtes et l’hiver dans notre stratégie. »

Ajoutons que Tourisme Charlevoix travaille d’ailleurs sur la planification des actions de mise en marché en prévision de l’hiver. Selon l’évolution de la situation, l’organisation ajustera sa stratégie de déploiement.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires