Casino de Charlevoix : pas de fermeture ni de mises à pied à l’horizon

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Casino de Charlevoix : pas de fermeture ni de mises à pied à l’horizon
Lors de la présentation du 14 juillet, on constate que plusieurs machines devaient encore être déplacées.

Même si Charlevoix passera ce jeudi au palier d’alerte et d’intervention orange, le Casino de Charlevoix n’est pas touché par une fermeture. Un réaménagement d’horaire a été nécessaire, mais les employés ne connaitront pas pour l’instant une seconde vague de mises à pied.

Avec la fermeture hâtive (minuit au lieu de 1h le matin), le Casino de Charlevoix perdait six heures d’opération. L’établissement a décidé d’ouvrir ses portes plus tôt pour compenser ce manque, et perdra finalement deux heures d’opération par semaine.

Alain Langlois, représentant TUAC pour le Casino de Charlevoix, confirme que des arrangements d’horaire ont eu lieu à la maison de jeux de La Malbaie pour que le plus d’employés possible maintiennent un horaire de travail.  Sans parler de mises à pied, il y a toutefois des «cessations d’horaire» pour une dizaine d’employés «occasionnels».

«Il n’y a pas de mises à pied. Les employés réguliers restent à l’emploi. Au lieu de faire 34 ou 35 heures de travail par semaine, ils en feront 32 avec le nouvel horaire. Il y a 10 personnes qui auront des cessations d’heures. Ils pourront se qualifier pour le chômage. Ils pourront être rappelés à tout moment. L’employeur les garde en disponibilités. Si l’on parle de mise à pied, on parle d’un arrêt à long terme. On travaille avec l’employeur. Je pense que l’employeur est conscient de tout cela», indique le représentant syndical.

Il est impensable de revoir le Casino rouvrir sur sept jours, indique-t-il finalement. «On est en train de faire un pas en arrière en espérant mieux avancer. Nous sommes en train de réaménager les heures pour que tous comblent un minimum», complète-t-il.

De son côté, la Société d’État Loto-Québec a répondu que le contexte du niveau d’alerte orange, «des ajustements sont apportés dans une optique de diminution d’achalandage et d’efficience opérationnelle».

«Comme chaque année, ces mesures sont mises en place conjointement avec les différentes unités syndicales dans le but d’atténuer les impacts négatifs sur le personnel. Aucune mise à pied n’est nécessaire jusqu’à maintenant», a indiqué Renaud Dugas, conseiller senior en affaires publiques et en médias.

Le 16 juillet, lors de l’ouverture du Casino de Charlevoix, ce sont la moitié des employés qui ne sont pas rentrés au travail. 130 employés ont été mis à pied temporairement à la suite des 2 250 mises à pied annoncées par Loto-Québec dans la province.

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires