Projet de loi 66: deux chantiers accélérés dans Charlevoix annonce la députée

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Projet de loi 66: deux chantiers accélérés dans Charlevoix annonce la députée
François Legault entouré de dignitaires lors de sa visite à La Malbaie en décembre 2019.

Le projet de loi 66 déposé à l’Assemblée nationale aura des effets sur certains projets d’infrastructure à venir pour la circonscription et la région de Charlevoix.

Cette pièce législative présentée par la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, prévoit l’accélération de près de 200 projets d’infrastructure au Québec. Pour Charlevoix, ce serait les projets de l’Hôpital de La Malbaie et de la construction de la Maison des Aînés de Saint-Hilarion qui bénéficieraient d’un traitement «plus rapide».

C’est ce que salue la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré Émilie Foster ce 25 septembre par voie de communiqué.  Elle y réitère les objectifs du projet de loi, qui «allège des procédures sans réduire ou modifier les normes existantes, afin de démarrer plus rapidement les travaux d’importants projets d’infrastructure et ainsi stimuler l’économie du Québec».

Une fois adopté, la loi exigerait des propriétaires de terrains à accepter une demande d’expropriation pour des infrastructures de l’État. Elle prévoit que Le processus d’évaluation environnementale sera aussi accéléré. Autre exemple de mesures, la loi retira l’obligation du gouvernement à faire une demande en aménagement et urbanisme aux municipalités concernées.

Les gains en temps de ces changements  sont estimés entre 2 et 36 mois pour la réalisation des projets.

« Je suis très heureuse de constater que ces trois projets pour la région de Charlevoix-Côte-de-Beaupré demeurent toujours une priorité pour notre gouvernement. Je me réjouis aujourd’hui de cette annonce, car depuis mon élection en 2018, j’ai travaillé sans relâche à la réalisation de ces projets d’immobilisation», a indiqué Mme Foster dans sa missive aux médias.

Il s’agit de la seconde mouture du projet. La première formule avait été refusée en bloc à l’Assemblée nationale lors de la fin de la session parlementaire du printemps 2020. Le projet de loi en est à son analyse en commission parlementaire.

Le pont de l’Ile D ’Orléans est un autre projet concerné par le projet de loi dans la circonscription.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires