Un poisson-lune grandeur nature prendra place au Quai Casgrain dès l’été 2021

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Un poisson-lune grandeur nature prendra place au Quai Casgrain dès l’été 2021
Le concept qui a remporté une subvention de la part du concours #Covidartqc est celui d'un poisson-lune de plus de 12 pieds, sculpté en bois.

Le concept qui a remporté une subvention de la part du concours #CovidArtQc est celui d’un poisson-lune de plus de 12 pieds sculptés en bois.

Jean-François Lettre, sculpteur et ébéniste, Pierre Bouchard, artiste peintre, Jean-Luc Dupuis, médecin cinéaste et producteur des films Série Charlevoix ont dévoilé la maquette de leur concept présenté dans le cadre du concours provincial #Covidartqc.

Leur idée s’est arrêtée sur un poisson-lune, espèce marine exotique dont la présence est de plus en plus marquée dans le Saint-Laurent. Comme le virus, ce nouveau visiteur change son environnement. Le poisson de 12 pieds de haut fera exactement 6 pieds de largeur, mesure par excellence de la santé publique pour la distanciation sociale.

Sur son corps sera projeté un court métrage qui relatera les expériences de vie de gens de La Malbaie. Ils y raconteront leur expérience du confinement et les leçons qu’ils tirent de la pandémie qui a transformée leur vie à tout jamais.

Les artistes et partenaires du projet lors de l’annonce du 14 septembre. La maquette représente un tiers de la sculpture finale prête dès cet automne.

Sur la base de la sculpture, le peintre Bouchard s’inspira de son nouvel élan d’amour pour l’art abstrait qu’il a découvert alors que tous était «enfermé» à la maison. Il y aura des barreaux soudés et des morceaux de bois fumés pour susciter l’odorat des contemplateurs. Cette partie de l’œuvre représentera les efforts que tous ont fait pour se dépasser dans cette crise.

L’œuvre prendra la forme au quai Casgrain d’ici le printemps. La structure sera multifonctionnelle puisqu’elle devrait se transformer en écran pour diffuser des productions cinématographiques.

La proposition des Charlevoisiens représente l’un des neufs dossiers acceptés dans la province. Plus de 50 dossiers ont été reçus.

Le projet accorde 20 000$ aux artistes dans la réalisation de leur projet par l’entremise du fonds de recherches scientifiques du Québec.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des