« Hajime », que les sports de combat commencent!

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
« Hajime », que les sports de combat commencent!
Les judokas ont le feu vert pour retourner sur les tatamis et y aller de techniques et de combats.

Septembre et la nouvelle saison des sports de combat commenceront du bon pied et de la bonne main. Le gouvernement du Québec donne le feu vert pour une nouvelle phase de reprise pour le judo, le karaté, le taekwon-do et la boxe.

Dès le 2 septembre, les affrontements dans un contexte d’entraînement pour ces sports pourront reprendre conformément aux plans soumis par les fédérations provinciales aux autorités de santé publique.

« Je suis très heureuse d’annoncer cette nouvelle phase de déconfinement qui touche dans un premier temps le volet entraînement de l’ensemble des sports de combat et, très bientôt, la tenue de galas de sport professionnel. Je veux souligner la résilience et la patience des amateurs et amatrices de sports de combat. Je suis convaincue que les sportifs seront ravis et qu’ils et elles respecteront les règles établies afin que tous puissent pratiquer leur discipline en toute sécurité. Le déconfinement des sports au Québec s’est très bien déroulé jusqu’à présent, et j’ai confiance qu’avec cette nouvelle phase et la collaboration de chacun, la situation demeurera sous contrôle », mentionne la ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest.

Enfin!

Il y a quelques semaines, les différentes fédérations de sports de combat au Québec s’étaient regroupées afin de se faire entendre auprès des instances gouvernementales et des autorités de la santé publique afin qu’elles puissent aussi être déconfinées.

« Le regroupement des sports de combat salue cette décision de la santé publique et remercie le cabinet de la ministre Isabelle Charest pour sa généreuse collaboration. Cette heureuse annonce permettra de sauver une centaine de clubs de sports de combat en situations difficiles et assurera la pratique sportive sécuritaire de plusieurs milliers de pratiquants », soutient Patrick Kearney, porte-parole du regroupement et président de Judo Québec.

Pour le judo, les entraînements se feront par cellule de quatre participants. « C’est ce qu’on espérait et qu’on attendait », souligne David Beaudin, directeur technique de l’Académie de judo de Sept-Îles et également président du comité d’excellence de Judo Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires