Achalandage record sur les sentiers dans Charlevoix

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Achalandage record sur les sentiers dans Charlevoix
La randonnée pédestre gagne en popularité. (Photo : Défi des 5 sommets)

La randonnée pédestre continue de rejoindre des adeptes et est encore plus populaire cet été. Le défi des 5 sommets parle même d’une année record.

Étant donné que les inscriptions se poursuivent jusqu’en octobre il n’est cependant pas possible de les chiffrer. « Nous savons déjà que nous aurons plus de randonneurs que l’an passé, a expliqué Louis-Philippe Dufour-Chang, président du défi des 5 sommets. L’écrasante majorité des gens participants au Défi ne décident pas d’y participer une fois dans Charlevoix, mais se rendent plutôt dans la région  dans l’optique de participer au Défi. On considère que cette croissance est due à nos réseaux sociaux grandissants et aux efforts déployés. »

Au mont des Morios, déjà 3000 cartes de membres ont été vendues alors que l’an dernier il y en avait vendu 4 000 au Dépanneur du Lac Brûlé. « L’achalandage est plus important cette année. Samedi dernier, il avait plus de 250 voitures dans le stationnement, a souligné Gaëtan Girard, président de l’Association loisirs, chasse et pêche du  territoires libre, secteur Pied-des-Monts. Le sentier est l’un des plus beaux de Charlevoix. Plusieurs personnes ne sont jamais venues et le découvrent. »

L’ascension du mont des Morios à Notre-Dame-des-Monts. Photo: défi des 5 sommets

Le Sentier Québec-Charlevoix, qui inclut la Traversée de Charlevoix, n’a pas d’éco-compteurs pour connaître le nombre de randonneurs, mais le directeur Justin Verville-Alarie constate également une hausse. « Pour nous, la saison a décollé lors de l’ouverture de la région. Nous avons senti que les gens avaient besoin de s’évader. Lorsque les parcs nationaux de la Sépaq ont atteint leur quota, il redirige les gens ici. »

Eux aussi, ils accueillent de nouveaux adeptes. « Étant donné que c’était plus incertain pour le milieu de l’hôtellerie, on constate que les gens se sont tournés vers le camping et qu’ils ont choisi de venir dans nos sentiers, a ajouté M. Verville-Alarie. L’an dernier, nous avions deux employés à l’accueil et maintenant nous en avons quatre. Nous  recevons davantage d’appels. Les sentiers demeurent propres, ça se passe bien. Il n’y a pas encore de dérives comme nous avons pu voir en Gaspésie. »

Le sentier pédestre de la Forêt marine/La Seigneurie attire également de nombreux randonneurs aux Éboulements. Quelque 3 500 marcheurs l’ont emprunté entre le 26 mai et le 28 juillet. La moyenne journalière s’élève à 105 personnes. Le Mont à Liguori est aussi populaire et les gens restent plus qu’une journée puisque le camping de la Coopérative l’Affluent de Petite-Rivière-Saint-François est très prisé.

L’Acropole des draveurs. Photo: défi des 5 sommets

Les randonneurs sont sensibilisés

Les marcheurs ne laissent pas de déchets sur leur passage, selon les commentaires recueillis et respectent la distance de deux mètres entre les groupes. « Les randonneurs sont des amoureux de la nature. Ils n’ont pas besoin de se faire rappeler de jeter leurs déchets », a expliqué Gaëtan Girard.

Il n’y a rien de majeur non plus du côté du Défi des 5 sommets. « Si nous y voyons une problématique, nous comptons appuyer les organismes en demandant à des bénévoles de faire des journées de nettoyage, a soutenu le président Louis-Philippe Dufour-Chang. Pour l’instant, aucune alerte n’est lancée. Nous nous faisons un devoir de faire un rappel aux gens à chaque année. »

 

 

Partager cet article

2
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
DaveLuc Massé Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Luc Massé
Guest
Luc Massé

DESTRUCTION DU SOMMET au mont de Morios. La règle d’or lorsqu’on va au delà de la ligne des arbres c’est de RESTER SUR LES SENTIERS. Ici, les marcheurs piétinent la fragile végétation. Les 3000 marcheurs ont causé pour 20 ans de dommage juste cet été.

VITE, IL FAUT ARRÊTER DE CAMPER AU SOMMET.

Dave
Guest
Dave

Tout a fait d’accord..je rageait en juin sur le Morios, un jeudi en plus. 250 voitures, un samedi au Morios..une si belle montagne, devenu un hôtel. Doit faire plus de 20 fois j’y vais en 6 ans..6 fois la grande boucle annuelle…je sais plus si j’y retournerai en automne ☹️