Maltraitance : 31 mois de prison pour Rémy Bernier

Photo de Lisianne Tremblay
Par Lisianne Tremblay
Maltraitance : 31 mois de prison pour Rémy Bernier
Remy Bernier lors de sa sortie du palais de justice le 12 décembre 2019. (Photo : Archives)
Rémy Bernier a été condamné le 1er juin à une peine de 31 mois et 15 jours de prison pour maltraitance envers des personnes lourdement handicapées, selon Le Soleil.

L’homme de Baie-Saint-Paul a été déclaré coupable de voies de fait armée et de menaces sur huit personnes qui habitaient l’une de ses quatre résidences. Son dossier est en requête à la Cour d’appel.

Les gestes ont été posés entre septembre 2013 et mai 2015. Dans sa décision sur la peine, la juge Johanne Roy a décrit  les manoeuvres de Bernier, qu’il va répéter avec huit résidents, durant deux ans, rapporte Le Soleil.

« Bernier conduit d’abord le résident à sa chambre de gré ou de force. Tout dépendant de l’état d’agitation, Bernier amène la personne au sol ou sur son lit puis, assis à ses côtés ou le chevauchant, il lui applique un oreiller sur le visage assez longtemps pour que le résident éprouve de la difficulté à respirer. D’un ton autoritaire, le propriétaire demande au résident s’il va dorénavant bien se comporter. Bernier replace l’oreiller sur le visage autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que le bénéficiaire soit complètement calme. »

Ce dossier était en procédures judiciaires depuis quatre ans.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des