Camping : la saison s‘amorce à cœur joie

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Camping : la saison s‘amorce à cœur joie
Jean-François Imbeault et Nadia Belley ont pu se rendre à leur roulotte pour commencer leur saison 2020.

C’est un été un peu différent qui s’amorce pour Nadia Belley et son conjoint Jean-François Imbeault, alors que le coronavirus a mis un voile d’incertitudes sur leurs loisirs d’été. Ses saisonniers du Camping Au Bord de la Rivière de La Malbaie sont bien heureux de retrouver leur roulotte et leurs voisins en ce 1er juin.

Le couple de La Malbaie et les autres saisonniers qui revenaient en leur demeure estivale sont tous unanimes : il était temps d’avoir des réponses de la part du gouvernement concernant le déroulement de la saison de camping en période de pandémie. 

Ils sont bien contents que les plaisanciers puissent pratiquer leur loisir en toute sécurité. Il est d’ailleurs bien plus agréable d’être confinés en camping qu’à la maison, soutient Mme Belley. « On s’entend tu que d’être confinés à la maison ou ici, c’est bien plus plaisant ici. C’est relaxant. À la maison, on a fait beaucoup d’activités extérieures pendant le confinement, mais ce n’est pas pareil ! », témoigne-t-elle.

L’été sera bien sûr différent, mais les terrains de camping s’adaptent. Le propriétaire du camping Au bord de la Rivière a soutenu que la hâte se faisait sentir depuis un bout considérant qu’une bonne partie des plaisanciers qu’ils accueillent sont saisonniers.

« On est vraiment contents de pouvoir ouvrir lundi, a commenté le propriétaire Dominic Bergeron. Nous avons 45 % de nos terrains qui sont saisonniers et nos membres avaient hâte de venir. Les gens réservent davantage depuis l’annonce de la ministre. Pour le motel et les chalets de quatre personnes et moins, nous sommes demeurés ouverts. Nous avions principalement des travailleurs par contre», souligne M. Bergeron.

Malgré le coronavirus toujours dans les parages, Donald Boily et Claire Desbiens sont fidèles au poste. Ils se disent bien soulagés de pouvoir enfin « rentrer dans leur roulotte » à temps pour la saison estivale.

Bien que le site soit ouvert aux campeurs, certaines activités ne seront pas accessibles pour le moment. L’utilisation de la piscine extérieure n’est pas encore autorisée par le gouvernement, et le mini-putt ne sera pas encore accessible tant que des rassemblements intérieurs ne seront pas tolérés.

Des installations de lavage de mains seront ajoutées et la désinfection des aires communes sera beaucoup plus fréquente. «Nous sommes imaginatifs pour notre offre de divertissement, qui sera différente cette année, mais elle plaira à nos campeurs. Pour nous tout est faisable. Si l’infrastructure n’est pas sécuritaire, nous la fermerons. Nous allons aussi installer des lavabos à l’extérieur en plus d’ajouter des désinfectants. »

Le camping fournira des masques à ses employés et en vendra sur place, ajoute-t-il finalement. « La clientèle pourra aussi en acheter si elle le souhaite. Nous avons engagé du personnel pour une saison normale, mais nous ne savons pas à quoi nous attendre. Nos employés sont heureux de revenir et souhaitent travailler 40 heures par semaine, ce qui est un autre défi comme employeur ».

La Santé publique rappelle que même si vous êtes en camping, les mêmes règles qu’à la maison doivent s’appliquer. « On ne peut pas faire des rassemblements à l’intérieur des tentes, des véhicules récréatifs ou dans les tentes-roulottes, car les risques de transmission sont trop élevés. Ce sont les mêmes consignes que l’on avait à la maison, mais dans un camping ! Ce n’est donc pas plus dangereux que lorsque nous sommes à la maison et que l’on respecte les consignes. Une famille qui suit les consignes et qui garde ses distances avec les autres familles, n’a pas plus de risque que si elle était restée à la maison », avait déclaré le directeur régional de santé publique le Dr François Desbiens à cet effet.

Tous les campings de Charlevoix sont ouverts. Le Camping Le Genévrier et le Camping du Gouffre de Baie-Saint-Paul se sont entre autres adaptés aux mesures exigées. Ils étaient prêts à accueillir leur clientèle saisonnière lundi.

Avec la collaboration de Lisianne Tremblay

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des