La maison d’Alexis Le Trotteur sera évaluée par le gouvernement du Québec

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
La maison d’Alexis Le Trotteur sera évaluée par le gouvernement du Québec
La maison Lapointe a subi des dommages lors d'un incendie survenu le 4 mars.
La députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré Émilie Foster confirme que la maison sinistrée d’Alexis Lapointe, sur la rue des Vingt-et-un de Clermont, fera l’objet d’une évaluation. 
« Notre gouvernement réalisera une évaluation patrimoniale de la maison au cours des prochaines semaines sous l’égide du ministère de la Culture, conjointement avec la Ville de Clermont. Cette évaluation permettra à la ministre de la Culture de prendre une décision quant à la protection ou non du bâtiment », confirme l’élue par correspondance.
La semaine dernière, la Société d’Histoire de Charlevoix disait s’en remettre à la ministre de la Culture, Nathalie Roy pour sauver la maison ayant appartenu à un pionnier de l’Histoire charlevoisienne et saguenayenne, Alexis Lapointe. Mme Foster soutient avoir été sensibilisée à l’enjeu relié à la valeur patrimoniale du bâtiment, victime d’un incendie partiel en mars.
« Depuis l’incendie qui a ravagé la maison Alexis le Trotteur l’hiver dernier, j’ai été très sensible aux arguments qui ont été évoqués à mon endroit et sur la place publique quant à la valeur patrimoniale de cet édifice. Je comprends l’importance que revêt cette maison pour notre région », a-t-elle tenu à mentionner.
La maison figure à l’inventaire du patrimoine bâti de la Ville de Clermont. Elle est considérée d’intérêt patrimonial supérieur notamment  en raison de son association à deux personnages significatifs, soit Alexis Tremblay dit le Picoté et Alexis le Trotteu, informe finalement Mme Foster.
Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des