(Mise à jour) Frédéric Vézina plaide coupable pour possession de pornographie juvénile

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
(Mise à jour) Frédéric Vézina plaide coupable pour possession de pornographie juvénile
Frédéric Vézina lors de son arrestation en novembre. (Photo SQ)

(Mise à jour 24 avril 8h30) Le 23 avril, le dossier de Frédéric Vézina a procédé à distance au Palais de justice de La Malbaie. Ce dernier s’est déclaré coupable de possession de pornographie juvénile.

La juge Marie-Claude Gilbert a opté pour une peine de 147 jours de détention pour le co-accusé dans une affaire de crimes sexuels sur mineurs. Il obtient huit mois de détention, mais est détenu depuis novembre. Ce temps est calculé à temps et demi, ce qui porte sa libération à dans 18 jours à compter d’aujourd’hui, 24 avril.

L’individu faisait face à trois autres chefs d’accusation. Production, accès à de la pornographie juvénile et agression sexuelle sur une personne âgée de moins de 16 ans. Les chefs de production et d’agression sexuelle sont retirés et un arrêt conditionnel des procédures a été demandé sur l’accusation d’accès à de la pornographie juvénile.

Le co-accusé dans l’affaire, et conjoint de Vézina au moment des faits, Stéphan Castonguay, est également détenu pour des motifs similaires. Celui-ci fait toutefois face à 14 chefs d’accusation visant des crimes sexuels sur mineurs. Ce dernier reviendra devant la cour le 22 juillet.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des