Intégration sociale: une bourse au nom de Claude Belley

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Intégration sociale: une bourse au nom de Claude Belley
Claude Belley

 

Le Charlevoisien d’adoption Claude Belley a consacré une grande partie de sa vie professionnelle à la clientèle DI-TSA, acronyme d’usage pour les personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Le travail de M. Belley a récemment été reconnu de façon durable par ses pairs. Une bourse biennale de prestige portera désormais son nom.

Directeur général de la Fédération québécoise des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement et président durant près de 25 ans du Consortium national de recherche en intégration sociale, Claude Belley a accepté cet honneur avec beaucoup d’humilité. «Quand je suis arrivé au CRDI Normand Laramée à Laval, la recherche était quasi inexistante. Il n’y avait pas de chercheurs, pas d’étudiants à la maîtrise et au doctorat. Avec mes collègues, on a travaillé fort pour soutenir la mise en place d’un institut universitaire », résume M. Belley.

La recherche a toujours été au centre de ses préoccupations. « L’objectif était et est encore de parvenir à implanter les meilleures pratiques dans les interventions avec cette clientèle. On a notamment travaillé à développer le dépistage et l’intervention précoce, quand la spasticité du cerveau est à son meilleur, particulièrement pour la clientèle autiste. On a mis énormément d’efforts pour standardiser les pratiques», indique M. Belley.

Le travail auquel a participé M. Belley a permis au Québec de se distinguer.

«Le Québec accusait un grand retard par rapport à certains pays européens par exemple. On a recensé ce qui se faisait de mieux à travers le monde et on a fait des guides de pratique. Maintenant, le Québec est considéré comme précurseur depuis plusieurs années et nos méthodes sont appliquées dans plusieurs pays. Après avoir sorti cette clientèle de l’enfermement, on a développé une expertise pour cesser la prise en charge totale et aller vers des stratégies d’intervention inclusive», indique-t-il.

La bourse Claude Belley est destinée à des étudiants universitaires, au doctorat et à la maîtrise, mais aussi à des équipes de professionnels qui innovent dans la mise en place de meilleures pratiques reconnues scientifiquement. Elle devra servir à « la réalisation d’un projet ou d’une pratique remarquable dans un réel contexte d’inclusion sociale basée sur des meilleures pratiques ou des données probantes ou encore sur une démarche scientifique rigoureuse», précise-t-on.

Dans Charlevoix depuis sa retraite, M. Belley s’implique notamment à titre de président de la Papeterie Saint-Gilles et de la Coop des éperlans.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
SOLANGE Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
SOLANGE
Guest
SOLANGE

VOUS RESEMBLÉ TELLEMENT A MON BEAU FRERE CLAUDE BELLEY QUE JE SUIS RESTÉ SUPRIT SUR LE MOMENT IL EST DÉCEDEZ MAIS VOUS LUI RESSEMBLE C.EST FRAPAS