COVID-19 : les mesures contre la propagation s’appliquent aussi à la pêche

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
COVID-19 : les mesures contre la propagation s’appliquent aussi à la pêche
Les règles pour éviter la propagation du coronavirus sont aussi en vigueur à la chasse et à la pêche. Photo SEPAQ

Les amateurs de pêche, maintenant ouverte dans certains secteurs et pour certaines espèces, ne pourront faire fi des nombreuses mesures de santé publique mises en place en cette pandémie de la COVID-19. Que ce soit en ville ou en forêt, ces mesures doivent être respectées.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) rappelle d’entrée de jeu aux pêcheurs d’éviter de se déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre sans nécessité. « Les déplacements en lien avec les loisirs ne sont pas considérés nécessaires », prévient d’ailleurs le ministère, qui indique au passage que le premier ministre François Legault a instauré cette mesure jusqu’au 13 avril, pour l’instant.

L’interdiction de rassemblement est aussi valide, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur, tout comme le maintien en tout temps d’une distance de deux mètres entre les personnes. De plus, le camping est interdit dans les zones d’exploitation contrôlée, les zecs.

La réglementation habituelle portant sur les activités de chasse et de pêche continue de s’appliquer. Les services de la protection de la faune du Québec sont donc toujours en force.

Il faut bien sûr posséder un permis valide pour toute activité de chasse, de pêche ou de piégeage au Québec. Pour connaître les zones, les quotas et les espèces permises, on peut consulter le site concernant la pêche sportive du gouvernement du Québec.

Les permis, qui ne sont pas disponibles sur Internet, sont en vente chez environ la moitié des 1 100 agents de vente habituellement disponibles, soit ceux qui détiennent des commerces qui font partie des services essentiels comme les dépanneurs, les stations-services et les épiceries.

Et en raison de la situation liée à la COVID-19, les cours pour aspirants chasseurs et piégeurs offerts par les mandataires du MFFP sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. On peut en apprendre plus long sur le site de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs ou celui de la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec.

Partager cet article
Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des