COVID-19 : Trois barrages en fonction dans la région de Charlevoix

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
COVID-19 : Trois barrages en fonction dans la région de Charlevoix
Un des policiers a décoré son auto-patrouille avec le dessin de sa fille avant d'aller monter la garde à BaieSainte-Catherine.

Les agents de la Sûreté du Québec contrôlent les allers et venus des automobilistes en direction ou en provenance de la Côte-Nord et du Saguenay.

Barrage à Saint-Siméon

Trois postes de contrôle ont été érigés à cet effet sur le territoire: un à la traverse de Tadoussac, un à la jonction de la route 138 et 170 à Saint-Siméon et un à Saint-Urbain sur la route 381.

Les agents posent des questions sur l’état de santé des personnes, demandent leur papier d’identification pour preuve de résidence et les interrogent sur les voyages effectués dans un passé récent.

Rappelons qu’aujourd’hui 28 mars, le gouvernement du Québec a annoncé que certaines régions éloignées du Québec feront l’objet d’un contrôle routier accru. Pour en consulter la liste, cliquez ici.

 

Pourquoi la Côte-Nord

Le CISSS de la Côte-Nord a fait le point sur la situation du contrôle de l’accès à leur région.

« Le contrôle d’accès à la région, c’est une décision qui devait se prendre », soutient Stéphane Trépanier, médecin conseil à la direction de la Santé publique sur la Côte-Nord. Il a indiqué que la population nord-côtière est en moyenne de trois ans plus âgée qu’ailleurs et qu’il y a plusieurs personnes atteintes de maladies chroniques. La situation des villages isolés était aussi une problématique.

Les mesures annoncées par la ministre de la Sécurité publique pour un contrôle dans huit régions du Québec ne touchent pas le personnel du réseau de la santé et les travailleurs critiques des services essentiels. Ce contrôle à l’accès à la Côte-Nord prévaut jusqu’au 13 avril.

Pour la Côte-Nord, les points de contrôle par les policiers seront :  

–          Traversier de Tadoussac

–           Sacré-Cœur – Route 172

–          Aéroport de Sept-Îles

–          Aéroport de Baie-Comeau

–          Moisie/Rivière-au-Tonnerre

–          Traversiers Baie-Comeau/Godbout

Pour la frontière entre Terre-Neuve/Labrador et Blanc-Sablon, il sera recommandé l’isolement de 14 jours.

Le Dr Stéphane Trépanier a mentionné que les traverses entre Matane et la Côte-Nord sont toujours prévues, mais qu’il y aura un point de contrôle à Baie-Comeau et à Godbout.

Pour les navires qui accosteront aux installations portuaires des entreprises de la région, le Dr Trépanier demande à ce que les gens ne débarquent pas dans les municipalités. S’ils doivent le faire, que ce soit en hébergement séparé.

Avec les informations de Sylvain Turcotte

Partager cet article

3
Laissez un commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
AlainKris SmithFacilator Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Facilator
Guest
Facilator

Moi je pense que tous les chalets dans Charlevoix devrait être interdit de location car le monde vienne tous ici pour passer la crise Ontarien et autre place mais il en a qui sont peut être contaminé il faut se protégé de ce genre de personne moi je dis bloquer les Tous avant qu’il soit trop tard .Merci

Kris Smith
Guest
Kris Smith

Il y a 3jours la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, au nom du gouvernement du Québec, a annoncé la fermeture des établissements d’hébergement touristique jusqu’à nouvel ordre. Tout est fermé, ne paniqué pas, ca va bien aller !

Alain
Guest
Alain

Mais nous qui avons des camps de chasse au nord de BAIE COMEAU pourquoi ne pourrions nous pas s’y rendre directement .Nous sommes habitués de faire le trajet et sommes conscient qu’il ne faut pas contaminer des gens .Avec ce qui est demandé comme protection ,soit un masque et des gants au pire lorsqu’on arrête gazer on pourrait nous permettre de nous rendre à nos chalet . Apporter son compte de taxe serait une façon de contrôler les passants , je vous soumet le tout pour réflexion.
Alain Roberge de Mascouche