Les retraités de Résolu veulent que « le pillage des caisses de retraite cesse »

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Les retraités de Résolu veulent que « le pillage des caisses de retraite cesse »

Le Comité des Retraités de l’usine de Produits Forestiers Résolu de Clermont lance un appel à la solidarité pour soutenir leurs revendications par rapport à la protection de leur régime de retraite.

Le mouvement se veut un appui à l’ensemble des retraités du Québec qui demandent à ce que la législation encadrant la protection des régimes de retraite soit revue. Le président Angelo Pilote veut que les quelque 300 membres de son comité et les futurs retraités de l’usine de Clermont n’aient pas à faire face à des pénalités. Il craint que le scénario vécu par les retraités du Groupe Capitales Médias se répète en perdant 30% de leurs prestations de retraite.

« Québec doit mettre un frein à ce pillage, et encore plus  à cesser de planifier des lois , pour appauvrir davantage les retraités,  comme  une loi encore plus injuste que la loi 29, qui serait un couperet automatique pour les régimes insolvables.   Un peuple qui a de l’éthique, doit respecter ses travailleurs et retraités qui ont bâti, ce Québec, pendant près de 40 ans.   Ils n’ont pas besoin d’une 2e loi hybride, pour être certain, de les voir marcher à quatre pattes avec une couche aux fesses », revendique durement l’homme de Clermont.

Pour les aider à soutenir leurs revendications auprès du gouvernement du Québec, il invite la population à joindre leur voix en signant la pétition suivante. En date du 10 mars, elle avait déjà amassé plus de 8000 signatures. Cette dernière sera déposée à l’Assemblée Nationale d’ici le 21 mai.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des