Des G.O. québécois choisiront le Village Club Med Québec Charlevoix

Par Lisianne Tremblay 11:01 AM - 04 mars 2020
Temps de lecture :

Les G.O. ont l’occasion de voyager parmi les différents Villages Club Med. Ici, le Village Club Med Les Arcs en France.

Environ 80 «gentils organisateurs» (G.O.) québécois, qui travaillent déjà au Club Med, sont prêts à rentrer au bercail pour travailler au nouveau Village Club Med Québec Charlevoix.

C’est ce qu’a confirmé le directeur de recrutement pour l’Amérique du Nord, Hendel Duplessy.« Chaque année, nous recrutons près de 400 G.O. canadiens. Beaucoup de ces G.O. sont québécois et sont fiers et enthousiastes de l’arrivée du premier Club Med au Canada, d’autant plus qu’il sera au Québec. Charlevoix représente également un cadre de vie très apprécié, évoluant au fil des saisons, dans lequel de nombreux employés se projettent. »

Il ajoute que la province de Québec représente un bassin important de recrutement pour les employés (G.O.) travaillant dans les Villages Club Med à travers le monde, grâce à leur bilinguisme et un excellent niveau d’éducation.

Précisons que l’entreprise est déjà implantée au Québec depuis 40 ans et a son bureau à Montréal qui emploie plus de 60 collaborateurs G.O. Le projet Club Med Québec Charlevoix promet de stimuler l’économie locale grâce entre autres à la création de 325 emplois directs, et d’environ 400 emplois indirects. D’où l’importance de créer des partenariats locaux. « Nous désirons devenir un acteur local impliqué dans le développement de la jeunesse, notamment en contribuant à l’animation des filières clés des métiers de l’hospitalité (hôtellerie, restauration, services, gestion, encadrement des enfants, administration et animation), a soutenu M. Duplessy.

« Nous souhaitons également travailler main dans la main avec les acteurs locaux lors de la mise en place de partenariats avec de nombreux fournisseurs et entreprises de la région. »

À travers ce nouveau village, qui ouvrira ses portes en décembre 2021, Club Med souhaite se tourner vers le local et «le québécois», à toutes les étapes de l’expérience client tout en s’adressant à des cibles internationales.

« Cet ancrage québécois du projet est d’autant plus attractif qu’il représente une certaine fierté locale pour nos futurs « G.O.» du Québec », termine le directeur de recrutement pour l’Amérique du Nord

Partager cet article