Alain Tremblay choisit la musique

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
Alain Tremblay choisit la musique

 

À l’Isle-aux-Coudres, tout le monde connaît Alain Tremblay. La scène de La Fascine porte presque son empreinte tant il y a souvent joué de la guitare et chanté les chansons des autres. Aujourd’hui, c’est avec ses propres chansons qu’il abordera un public d’initiés à l’occasion du lancement de son premier album, Trouver sa voie.

Deux ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Alain Tremblay pour produire son disque, entouré de ses alliés qui lui ont donné le petit coup de pied au c… qu’il fallait pour se lancer. «J’ai toujours eu une facilité avec les mots. J’avais plein de chansons qui dormaient dans mes tiroirs. Un soir qu’on jammait, je me suis mis à faire mes compositions et Fred Boudreault (ndlr : réalisateur de l’album et propriétaire de l’Auberge La Fascine) m’a lancé « hey, on a un album », », relate Alain Tremblay en souriant. L’expérience du musicien lui a été d’une aide précieuse tout au long du processus.

« Ça faisait longtemps que j’y pensais, mais Fred m’a donné confiance en moi », précise l’artiste.

La chanson est entrée très tôt dans la vie d’Alain Tremblay.  « J’ai toujours chanté pour mon plaisir. Que ça aille bien ou mal, je chantais, je faisais des covers, la musique me permettait de trouver l’équilibre. Mais chanter les chansons des autres était un couteau à double tranchant…Je suis devenu mêlé dans mon identité personnelle, de musicien, de compositeur. Je me suis un peu perdu, jusqu’à ce que je décide vraiment de me lancer», relate-t-il. De trouver sa voie, finalement.

L’album regroupe 10 chansons qui parlent de thèmes qui l’interpellent. Le bonheur, l’amour, mais aussi les remises en question, les deuils, le suicide…

« Ce sont des  textes écrits depuis 7 ou 8 ans. Ce sont des choses que j’ai vécues. Ça part de moi, de mes émotions », explique l’artiste.

Les chansons à l’emballage musical à la fois riche et sobre laissent toute la place au texte. La voix est posée, mature. Alain Tremblay, autodidacte, a pu compter sur les conseils d’une « coach » expérimentée, Geneviève Jodoin. Sur l’album, des musiciens de renom l’accompagnent. Outre ses amis Fred et Geneviève, des complices de longue date comme Yves Castonguay et Simon Pedneault ajoutent leurs couleurs. On y entend aussi la touche des Alexis Martin, Simon Godin, Denis Ferland, Annie Morin et François Richard. La famille insulaire a été mise à contribution. L’artiste Carol-Anne Pedneault, sœur de Simon,  signe le design de la pochette et les photos sont de la belle-sœur, Emilie Dumais. « On est tissé serré sur l’Isle. Même si je me suis expatrié, j’y reviens toujours », lance Alain Tremblay.

Alain Tremblay. Photo Emilie Dumais.

L’auteur-compositeur-interprète continuera de travailler comme entrepreneur en construction, mais il souhaite, évidemment, faire voyager ses chansons jusqu’au cœur d’un public de plus en plus large. «Je m’adresse à ma génération, les 35-55 ans qui ont vécu plein de choses, qui ont envie de les exprimer. J’espère que ceux qui ont de la misère à mettre des mots sur leurs émotions se reconnaîtront dans les textes. Ça été bénéfique pour moi de les écrire, de les chanter et je pense que ça peut l’être pour les gens aussi… », lance Alain Tremblay.

Pour l’instant, l’album n’a été imprimé qu’à quelques centaines d’exemplaires, mais une maison de disques est très intéressée à soutenir Alain Tremblay dans la promotion et la diffusion de Trouver sa voie.

Le lancement de l’album a lieu ce samedi à 18h, mais « ça risque fort d’être complet », souligne, à la fois ému et un brin nerveux, Alain Tremblay qui s’apprête à faire un grand pas vers lui-même.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des