Chronique : Voici Marc-Antoine l’AsperGénie

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Chronique : Voici Marc-Antoine l’AsperGénie
Marc-Antoine, 25 ans, dans un élan de réflexion automnale.

Le journaliste se doit, en tout temps, de faire preuve d’une neutralité et d’une objectivité sans pareil. Rares sont les occasions pour moi de partager mes états d’âme, mes opinions et mes aspirations avec mes lecteurs. Je m’éloignerai de ce rôle pour vous parler de quelqu’un qui ne laisserait personne indifférent, ni même le journaliste le plus rigoureux du monde. Connaissez-vous mon «p’tit» frère, Marc-Antoine ?

Marc-Antoine Dufour-Cauchon est un «_p’tit_» gars plein d’imagination et d’énergie (du haut de ses 5 pieds 10, tout de même_!). Ceux qui l’auront rencontré au cours de leur vie auront peut-être eu la chance de constater que de la jasette, il en a à revendre. Bien qu’attacher ses chaussures soit une tâche complexe pour lui, Marc-Antoine vous récitera l’histoire de la Chine
médiévale sans hésiter.

Ou plutôt vous racontera-t-il comment l’Empereur Palpatine a réussi à prendre le contrôle d’une galaxie fort, fort lointaine ? Rassurez-vous, il peut très bien faire les deux.Ce n’est pas sans raison. Il est atteint du syndrome des passionnés, de ceux qui sont captivés par tous les sujets du monde, mais qui ne peuvent se conformer aux normes sociales régissant une conversation civilisée. Vous l’aurez deviné, Marc-Antoine fait partie de ces génies différents, ceux qui vivent avec le syndrome d’Asperger.

Ce sont de drôles d’oiseaux, ces autistes. Les multiples paradoxes du fonctionnement cérébral de mon frangin ont toujours fait partie de ce que je considère comme un des «grands
mystères de la vie». Par exemple, il arrive à développer des dizaines de concepts de jeux vidéo en une journée. Pourquoi alors est-ce si difficile pour lui de lire une horloge ? Plus encore,
se souvenir des moindres détails de l’unification allemande sous Otto Von Bismarck est un jeu d’enfant. Pourtant, un défi se pose lorsque vient le temps de se souvenir qu’il faut se brosser les dents avant d’aller au lit.

La science a plusieurs explications sur son «tri cérébral». Pour la compréhension de monsieur-madame Tout-le-Monde, disons que son cerveau est constitué de «tiroirs». Les informations y sont rangées soigneusement en ordre: les évènements, noms, odeurs, émotions, chaque donnée récoltée prend place dans son compartiment neuronal. Vous et moi, personnes «normales» (ou cognitivement standards), mélangeons tout. Notre rangement
mental est dépassé de loin par ces «super commodes d’informations».

La communauté scientifique se remet d’ailleurs en question à savoir si l’autisme constitue un handicap ou tout simplement une différence.  Pendant que la science avance, mon p’tit Marc-Antoine fait également son bout de chemin dans la vie. Maintenant âgé de 25 ans, il occupe un emploi adapté à sa condition dans une usine de Baie-Saint-Paul et demeure un être positif. Positif, oui, malgré la panoplie de préjugés qui circulent encore à l’égard de ses semblables. Je lui ai consacré ces quelques lignes en cette nouvelle année, car je constate que, malgré le temps qui passe, les termes douloureux, eux, ne
s’effritent pas. Des insultes récurrentes comme « mongole », « fardeau de l’État », «incapable», résonnent encore trop dans nos
entourages aujourd’hui. Je m’excuse Marc-Antoine, mais je ne peux malheureusement pas placer ces mots dans un petit tiroir.

C’est pourquoi j’en appelle à votre indulgence. S’il vous plaît, si vous croisez sur votre chemin des individus «bizarres», éviter les regards méchants. Éviter la pitié également. Ces familles qui élèvent des enfants différents n’ont pas besoin de pitié. Les parents d’enfants spéciaux ne les échangeraient probablement pour rien au monde. Ce dont ils ont besoin, c’est de votre respect.

Et si c’est mon frère que vous croisez, je vous prie de l’excuser s’il vous coupe la parole ou se met à sauter sur place (c’est ce qu’il fait lorsqu’il est excité). S’il parle d’une nouvelle série qu’il a récemment découverte, vous lui pardonnerez de vous en décrire les moindres détails, même si cela ne vous intéresse pas. En espérant que son optimisme contagieux et sa joie de vivre, eux, ne vous laissent pas indifférent.

Partager cet article

8
Laissez un commentaire

avatar
8 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
Sylvie DufourHuguetteMarie-Pier CampagnaLouiseMelissa Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Josée Gaudreault
Guest
Josée Gaudreault

Tellement vrai ce que tu dis . Je connais Marc-Antoine depuis longtemps pour l’avoir côtoyé ( il allait à l’école avec ma fille Jade Gaudreault ) . Il est tellement intéressant de voir toute la connaissance qu’il possède. Ma fille est comme ça également, elle connaît la capitale de plein de pays et leur géographie mais n’arrive pas à attacher ses lacets de souliers. On ne doit pas les juger mais les apprécier pour l’originalité qu’ils apportent dans nos vie . Effectivement, je ne voudrais pas que ma fille soit différente de ce qu’elle est même si c’est parfois un.peu… Read more »

Fortin Carole
Guest
Fortin Carole

Je suis tellement certaine que ce qu’il partage est intéressant et être différent ne le sommes nous pas tous!!!!

Andree Gobeil
Guest
Andree Gobeil

Madame votre texte me touche particulièrement. Vous avez décrit votre frère de manière très émouvante. Merci car je suis certaine que vous allez en faire réfléchir plus d’un.

Melissa
Guest
Melissa

Wow quelle beau texte pour ton frère nous venons nous aussi d’avoir un diagnostic pour mon fils de 10ans et oui lui aussi a des difficultés pas capable d’attacher ses soulier ou s’habille tout croche lol mes parle lui de dinosaure, de carte Pokémon de comment ses jeux fonctionne et tu restera s’en mot il est le 4 eme de mes enfants sur 6 et non je ne voudrais pas qu’il soit comme les autres nous l’aimons comme sa même si se n’est pas toujours facile de gérer son anxiété et le fait qu’il ne se sente pas aimé des… Read more »

Louise
Guest
Louise

Très beau texte, je connais Marc -Antoine et il m’a toujours impressionné par tout son savoir. Je le trouve fascinant à entendre avec ses histoires qu’il raconte.! Bonne et heureuse année à vous deux !

Marie-Pier Campagna
Guest
Marie-Pier Campagna

Il est vraiment fantastique ton frère, il est l’ami de mon grand depuis l’enfance, quand ils sont ensemble les choses ne sont jamais compliquées , on a beaucoup å apprendre d’eux

Huguette
Guest
Huguette

Merci de nous faire réfléchir. Très beau témoignage.

Sylvie Dufour
Guest
Sylvie Dufour

Très beau témoignage Karine merci .