5 raisons d’aller au festival Cuisine, Cinéma et Confidences

Photo de Emelie Bernier
Par Emelie Bernier
5 raisons d’aller au festival Cuisine, Cinéma et Confidences
Jean Soulard et Thierry Ferré au cœur de la chambre d’Alexandre le Bienheureux, reproduite à l’identique pour les besoins du festival Cuisine, Cinéma et Confidences et présentée pour une 3e année. (Photo : Lucie Tremblay)

 

La 3e édition du festival Cuisine, Cinéma et Confidences se tiendra du 8 au 10 novembre un peu partout dans Baie-Saint-Paul. Voici 5 bonnes raisons de ne pas manquer cet événement unique en son genre.

1-Pour bien manger

Yvan Lebrun, Baptiste Peupion, Pierre-Olivier Ferry, Alexis Jegou, Philippe Petrazzini, Sylvain Dervieux et Émile Tremblay des Faux Bergers, Jean-Philippe Monette  et  Jonathan Lapierre-Réhayem, Thierry Ferré,  Hugue Dufour …. Devant une telle brochette de chefs d’exception, on peut sans craindre de se tromper prédire que les convives du festival mangeront merveilleusement bien! Parions que le ramen du vendredi soir, inspiré du film La saveur des ramens et mitonné par les chefs Émile Tremblay, Sylvain Dervieux (Les Faux Bergers ) et Sloane Lamarre (Noren – Montréal), sera digne d’un séjour initiatique à Singapour. Et que dire du repas gastronomique du samedi, inspiré du film Les recettes du bonheur, qui mariera le meilleur de la France et de l’Inde dans l’assiette!  Si vous n’avez pas le budget pour vous payer un des somptueux soupers, pourquoi ne pas vous offrir le non moins décadent méchoui des Faux Bergers à Maison Mère samedi midi?

2-Pour vivre de grandes émotions

Le Semeur

Le 7e art est un générateur d’émotions et la programmation cinéma du festival le prouve une fois de plus. On se bidonne  avec Jean-Pierre Bacri et l’incontournable Le sens de la fête (samedi, 16h au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul), on a les yeux qui piquent devant l’émouvant Retour en Bourgogne de Cédric Klapisch (samedi,  19h30, École Thomas- Tremblay), on réfléchit avec les Chef.fe.s de brousse (samedi,  11h30 et 13h30, Carrefour culturel Paul Médéric,  on se souvient d’Agnès Varda avec Les Glaneurs et la glaneuse (Dimanche,  15h, Carrefour culturel Paul Médéric) et bien plus encore.

3-Pour rencontrer des gens

Saluer un Christian Bégin échevelé un lendemain de soirée arrosée, jaser avec l’ineffable Patrice Fortier, minutieux et poétique semeur héros du documentaire du même nom (samedi, 9h30, Salle Multi – Hôtel & Spa Le Germain Charlevoix), croiser Liza Frulla et Chrystine Brouillet au brunch littéraire (dimanche, 9h, Maison Mère), placoter avec quelques-uns des meilleurs chefs du Québec et d’ailleurs… Le festival Cinéma, Cuisine et Confidences, c’est aussi ça!

 

4-Pour faire « triper »  vos enfants

La Diva Malbouffa

Amenez vos enfants rencontrer la pétillante Diva Malbouffa, incarnée par la non moins pétillante Natalie Choquette et confiez-lui la mission d’initier subtilement votre progéniture à l’art lyrique et aux bienfaits du bien manger (samedi, 10h, Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul)! Vos petits seront aussi séduits par le très beau film Hugo et le dragon (dimanche, 10h, Carrefour culturel Paul Médéric) du réalisateur mi-Charlevoisien, mi-Montréalais Philippe Baylaucq qui y raconte l’histoire de Bijou, un jeune dragon aussi turbulent que gourmand.

Le plus beau? Ces activités sont gratuites!

 

5-Pour voir du beau

Des oeuvres signées Pierre Bouchard.

L’exposition L’Art à Table, présentée au Carrefour culturel Paul-Médéric, ajoute un volet arts visuels à un festival déjà bien rempli. Le commissaire Pierre Bouchard y présente ses propres œuvres en 2D et 3D, mais aussi des photographies signées Benoît Levac, qui a créé des « matchs » de chefs et de producteurs d’ici,  et de Benoît Aquin, qui jette un regard beau et cru sur la chasse.

Le photographe Benoit Levac et Lucie Tremblay du Festival Cuisine, cinéma et confidences.
Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des